Ecoutez Radio Sputnik
    Les élections en Lettonie - c'est une moquerie

    Les élections en Lettonie - c'est une moquerie

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Plus de 15 pourcents de la population lettone  n'ont pas pu  prendre part  aux élections législatives. Des centaines de milliers  d'habitants de la république ayant le statut de « non-citoyens », subissent la discrimination et sont privés de droit électoral. L'organisation internationale de défense des droits de l'homme « Le monde sans nazisme » a fait attention à  ce fait. Dans la déclaration diffusée par elle, les élections au parlement letton  sont appelées « antidémocratiques ».  

    Des centaines de millers de gens, surtout des russophones, se rapportent à la catégorie de « non-citoyens ».  Ils ont été privés de la citoyenneté après  la sortie de la Lettonie de l'URSS en 1991. Et cela malgré le fait que la plupart d'entre eux  sont nés dans la république ou bien  vivent là depuis 20-30 ans. En Lettonie, il y a la discrimination d'après  l'appartenance ethnique. Ses initiateurs poursuivent des buts politiques, estime le directeur général  du Centre de l'étude de l'espace postsoviétique Alexei Vlassov.

    La situation en Lettonie au cours de 20 ans, depuis son indépendance,  peut être  caractérisée  comme un nationalisme caché.  La cause  est simple  et claire. Des forces conservatrices,  celles de droite, qui sont au pouvoir dans ce pays, n'auraient pas eu de chances réelles  d'avoir du succès aux élections si les non-citoyens y avaient accès.  

    Autrement dit, sans la ségrégation,  sans la séparation  du pays  d'après le principe ethnique, sans la violation  des droits d'une partie importante  de la population du pays, le régime actuel    aurait peu de chances de rester au pouvoir. Voilà pourquoi les autorités cherchent à ne pas permettre  des changements.

    Nombreux sont ceux qui trouvent la situation  en Lettonie  contre-naturelle.  Pourtant, tout reste inchangé. A Riga, on a l'habitude  de faire la sourde oreille aux recommandations des instituts européens.  Et  ses auteurs n'avaient pas de possibilité, ou de désir  de mettre en pratique les recommandations. Pourtant, l'État letton a besoin de changements. Non seulement parce que la discrimination massive d'après le principe ethnique met en doute  la conformité de la Lettonie au statut d'un Etat européen. Mais aussi parce que le nihilisme juridique est contagieux. Aujourd'hui, des non-citoyens  subissent une discrimination, demain,  d'autres habitants de Lettonie peuvent en devenir l'objet.

    Lire aussi:

    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    En cas de guerre, la Lettonie suggère à sa population de se défendre toute seule
    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik