Ecoutez Radio Sputnik
    Etat palestinien: des consultations avec Israël obligatoires (Medvedev)

    Etat palestinien: des consultations avec Israël obligatoires (Medvedev)

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Moscou consultera Israël sur l'intention des Palestiniens de déclarer unilatéralement l'ind

    Moscou consultera Israël sur l'intention des Palestiniens de déclarer unilatéralement l'indépendance de leur Etat, a annoncé mercredi le président russe Dmitri Medvedev, en rappelant que fin janvier il rencontrerait le président israélien Shimon Pérès.

    "Nous consulterons obligatoirement nos partenaires israéliens", a déclaré devant les journalistes le chef de l'Etat russe, en tournée au Proche-Orient.

    M.Medvedev a précisé qu'il rencontrerait son homologue israélien en marge du Forum économique mondial (WEF) à Davos (26-30 janvier).

    "Tout indique qu'une rencontre ultérieure avec le premier ministre israélien est également possible", a-t-il ajouté.

    Par ailleurs, le président russe a fait savoir que Moscou préparerait ses recommandations "pour la prochaine rencontre à Munich du Quartette de médiateurs internationaux (Russie, USA, UE et Onu) pour le règlement au Proche-Orient".

    Certains pays d'Amérique du Sud ont récemment reconnu la Palestine comme un Etat "indépendant à l'intérieur des frontières de 1967", ce qui a suscité les critiques d'Israël et la désapprobation des Etats-Unis qui considèrent que "toute action unilatérale est contre-productive".

    Bien que M.Medvedev ait plaidé mardi lors d'une rencontre avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en faveur d'un "Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale", il n'a pas fait référence aux lignes de 1967.

    Il a toutefois appelé Israël à prendre "une décision raisonnable sur la colonisation".

    Relancées le 2 septembre dernier, les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens sont bloquées depuis l'expiration le 28 septembre d'un moratoire sur la colonisation juive en Cisjordanie.

    RIA Novosti

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik