Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Kouriles : passage prévu d’un nuage radioactif sans danger

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Un petit nuage radioactif en provenance du secteur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima pourrait passer

    Un petit nuage radioactif en provenance du secteur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima pourrait passer sur les îles Kouriles méridionales jeudi ou vendredi, a déclaré ce mercredi Alexandre Frolov, directeur des Services hydrométéorologiques de Russie soulignant que ce nuage ne présenterait «  aucun danger pour la santé », rapporte ITAR-TASS.

    « Demain ou après-demain, une quantité infime de radionucléides - d'iode et de césium - pourrait toucher les îles Kouriles méridionales sans pour autant présenter de danger pour la santé », a-t-il affirmé.

    Alexandre Frolov a ajouté que les masses d'air étaient actuellement emportées en direction du nord-est,  mais que près de la surface terrestre, le vent pouvait prendre n'importe quelle direction et une quantité infime d'émissions de la centrale japonaise pourrait arriver jusqu'aux îles Kouriles. Pourtant, « selon nos évaluations, la teneur de radionucléides dans ces masses d'air sera des centaines de milliers de fois plus petite que les quantités qui exigent de prendre des mesures », a-t-il fait remarquer. Cette évaluation est confirmée par les spécialistes de l'électronucléaire, indique ITAR-TASS.

    La semaine dernière, Sergueï Kirienko, directeur général de la Société d'Etat de l'énergie nucléaire de Russie (Rosatom), a informé le président Dmitri Medvedev que même dans le cas  d’un scénario catastrophe, les territoires russes ne risquaient pas une contamination radioactive.

    « Nous avons calculé une situation dramatique au maximum, le pire des scénarios possibles des développements, a-t-il affirmé. Le pire, ce serait une fusion dans le cœur des six réacteurs de la centrale japonaise et dans tous les bassins de rétention du combustible usagé, avec relâchement de radioactivité dans l'environnement.  Même dans ce cas, avec un relâchement maximum, un vent soufflant à grande vitesse tout droit sur les régions extrême-orientales de Russie et une pluie se déversant  sur notre territoire ne présentent aucun danger,  le taux de radiation ne grimperait pas au point d’exiger une protection spéciale, une évacuation ou des médicaments contenant de l'iode », a-expliqué Sergueï Kirienko au chef de l'Etat.

    Lire aussi:

    La Marine russe peut se doter d’une base aux îles Kouriles en un temps record
    Des Su-35 russes dans les Kouriles: Moscou répond aux protestations de Tokyo
    La bataille des îles Kouriles aura-t-elle lieu?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik