Ecoutez Radio Sputnik
    CEI : les ministres des Affaires étrangères se réunissent à Kiev

    CEI : les ministres des Affaires étrangères se réunissent à Kiev

    Photo: RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les ministres des Affaires étrangères des pays-membres de la Communauté des Etats Indépendants (CEI) se réunissent aujourd'hui à Kiev pour tirer un bilan des 20 années d'existence de l'organisation.

    Les ministres des Affaires étrangères des pays-membres de la Communauté des Etats Indépendants (CEI) se réunissent aujourd'hui à Kiev pour tirer un bilan des 20 années d'existence de l'organisation. Cette réunion est la première séance intergouvernementale dans le cadre de la présidence de la Communauté par le Tadjikistan.

    Les ministres devront préparer tous les documents nécessaires pour la prochaine rencontre des chefs d'Etats de la Communauté qui sera consacrée, cette année, au 70ème anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique et au 20ème anniversaire de la fondation de la CEI. En marge de la réunion, les diplomates discuteront d'une douzaine de projets d'accords dans les domaines de la défense, de la propriété intellectuelle, de la sécurité, des sciences et de la culture.

    La réunion des ministres donne lieu à toutes sortes de discussions concernant la nécessité, l'utilité et les perspectives de l'organisation. De nombreux experts russes estiment que l'existence de cette structure est aujourd'hui tout à fait justifiée mais, sans une vision bien définie, ses perspectives deviennent très floues.

    Voici l'opinion d'Alexeï Vlassov, directeur général du Centre d'études de l'espace postsoviétique auprès de l'Université de Moscou :

    « Aujourd'hui la CEI arrive à un stade où il devient vital de fixer les mécanismes de l'adoption et de l'exécution des actes. Des centaines d'accords ont été signés mais en réalité seule une petite partie d'entre eux est appliquée. Donc une question légitime se pose : la CEI est-elle vraiment nécessaire ou bien s'agit-il d'un projet de prestige, moins efficace que l'OCS, l'OTSC et l'Eurasec ?» note Alexeï Vlassov.

    Les autorités des pays de la CEI doivent définir son plan de développement pour les prochaines années. Au début, la CEI était projetée comme une structure facilitant le démantèlement de l'Union Soviétique. En outre, la Communauté offrait la possibilité aux chefs d'Etats de se réunir dans un format multipartite lorsque des rencontres bilatérales n'étaient pas envisageables, voire étaient impossibles, comme ce fut le cas, par exemple, avec l'Azerbaïdjan et l'Arménie et avec la Russie et l'Ukraine. Aujourd'hui, les pays-membres cherchent des points de contact facilitant la coopération multilatérale, en passant du stade des discussions au stade de la réalisation.

    Lire aussi:

    Les terroristes internationaux optent pour un «djihad autonome»
    Les finalistes et la gagnante du concours de beauté Miss CEI 2018
    Turquie, Balkans, Suisse: pays de transit des djihadistes de retour des zones de combat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik