Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Yémen: violents combats et bombardements à Taëz, 4 blessés

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Au moins quatre personnes ont été blessées dans des bombardements nocturnes menés par la Garde républicaine yéménite contre la ville de Taëz (Sud-Ouest) après des affrontements armés avec des combattants tribaux, ont annoncé vendredi des sources tribales.

    Au moins quatre personnes ont été blessées dans des bombardements nocturnes menés par la Garde républicaine yéménite contre la ville de Taëz (Sud-Ouest) après des affrontements armés avec des combattants tribaux, ont annoncé vendredi des sources tribales.

    Selon l’AFP, les heurts ont opposé pendant plusieurs heures dans la nuit de jeudi à vendredi des membres de la Garde républicaine, fidèle au président Ali Abdallah Saleh, et des combattants de tribus ralliées à la contestation à Taëz, l'une des grandes villes du pays à 270 km au sud-ouest de Sanaa, selon ces sources.

    Ils ont été suivis par des bombardements à l'artillerie lourde menés par les pro-Saleh contre les quartiers Al-Rawda et Osaifra dans le nord de Taëz, l'un des foyers de la contestation du régime. Quatre personnes au moins ont été blessées, ont-elles précisé.

    Parallèlement, les opposants et les partisans de M. Saleh s'apprêtent à manifester dans plusieurs villes notamment à Sanaa, alors que les appels pour le départ du chef de l'Etat restent sans échos.

    Les contestataires veulent manifester pour l'instauration d'un "Etat civil" au Yémen, après un appel controversé d'un religieux influent, cheikh Abdel Majid al-Zindani, pour l'établissement d'un "un Etat islamique" dans le pays.

    Les partisans du régime ont, pour leur part, appelé à des manifestations de "remerciements et de gratitude" au roi Abdallah d'Arabie saoudite, où M. Saleh est hospitalisé depuis le 4 juin après avoir été blessé dans une attaque contre son palais à Sanaa.

    Lire aussi:

    Les Houthis prennent le contrôle de Sanaa, selon les médias locaux
    La mort de l'ancien président yéménite signe l'échec d'un cheval de Troie saoudien
    «Salut à toi, peuple yéménite»: le dernier discours de l’ex-Président Saleh dévoilé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik