Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    La Syrie viendra à bout de tout complot étranger (Assad)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Syrie est en mesure de faire face à tout complot étranger visant à torpiller l'unité du peuple syrien, a annoncé lundi le président Bachar el-Assad dans une interview accordée à la revue Jaïch al-Chaab.

    La Syrie est en mesure de faire face à tout complot étranger visant à torpiller l'unité du peuple syrien, a annoncé lundi le président Bachar el-Assad dans une interview accordée à la revue Jaïch al-Chaab.

    "Nous sommes conscients du fait que nos ennemis accroissent les tensions sur la Syrie, mais à l'aide de l'unité du peuple nous vaincrons tout nouveau complot étranger qui vise le démembrement du pays et le torpillage de la stabilité dans la région", a indiqué le leader syrien.

    A l'occasion du 66e anniversaire de la fondation de l'armée arabe syrienne, le dirigeant a souligné dans son allocution que toute pression sur la Syrie était vouée à l'échec, car les Syriens "ne renonceraient pas à leurs principes et ne permettraient pas qu'on lèse leurs intérêts.

    La Syrie fait objet des pressions militaires, diplomatiques et financières ayant pour but de briser sa résistance, a conclu M.el-Assad.

    La déclaration du président intervient quelques heures après la répression de nouvelles manifestations d'envergure contre le régime syrien. Les affrontements les plus violents ont eu lieu à Hama, ville rebelle qui avait connu en février 1982 un soulèvement du mouvement interdit des Frères musulmans.

    Depuis le 15 mars, le régime syrien fait face à une contestation populaire sans précédent. Pour calmer le mécontentement populaire, le président Bachar el-Assad a levé l'état d'urgence, en vigueur depuis 1963, et a annoncé des réformes économiques et politiques. Malgré ces mesures, la révolte populaire prend de l'ampleur. Selon l'opposition et les défenseurs des droits de l'homme, la répression de la révolte populaire en Syrie par les forces de sécurité a fait plus de 1.500 morts. Quelque 3.000 personnes sont portées disparues. Damas en rejette la responsabilité sur des "groupes terroristes" soutenus par des "forces extérieures". Le soulèvement populaire a coûté la vie à près de 340 policiers et militaires syriens.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Poutine précise les délais de la défaite des terroristes en Syrie
    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Erdogan veut «aider le peuple syrien à prendre sa décision»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik