Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’OTAN pourrait changer de stratégie en Libye (Presse)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Pour la première fois depuis plusieurs mois les rebelles libyens ont réussi à progresser notablement

    Pour la première fois depuis plusieurs mois les rebelles libyens ont réussi à progresser notablement dans leur offensive contre Tripoli, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Leurs troupes sont entrées dans la ville stratégiquement importante de Zawiyah, qui se trouve près de la route reliant la capitale avec la Tunisie. Zawiyah se situe à seulement 50 kilomètres de Tripoli. Tandis que l’aviation de l’OTAN poursuit les raids contre les troupes gouvernementales, la perte de Zawiyah signifie que Tripoli est menacé aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest. Pour reprendre la ville les troupes de Kadhafi devront projeter des unités fiables qui protègent la capitale ou combattent contre les rebelles à l’Est.

    Les rebelles ont arraché du minaret au centre-ville le drapeau vert du gouvernement et y ont accroché leur propre drapeau. Selon un correspondant de l’agence AP, des centaines d’habitants sont descendus dans la rue pour accueillir les rebelles qui se déplaçaient en pickups.

    Cependant, leur contrôle de la ville est relativement fragile. Les unités de Kadhafi  contrôlent encore certains quartiers. Et les tireurs d’élite installés sur les toits ouvrent le feu sur les attaquants. Toutefois, selon The New York Times, le principal danger pour les rebelles n’émane pas des troupes de Kadhafi. La progression des rebelles est sapée par l’indiscipline des soldats et les massacres impitoyables des ennemis.

    Le renforcement du conflit est survenu immédiatement après la reconnaissance du gouvernement rebelle par Washington et d’autres capitales occidentales. A l’avenir, cette reconnaissance pourrait permettre aux rebelles d'accéder aux milliards de dollars sous la forme des actifs gelés de la Libye dans les banques occidentales. Les opposants au régime pourront ainsi acheter des armes plus modernes.

    Cependant, en raison des différends internes dans les rangs des rebelles, l’OTAN envisage de changer de stratégie. Car l’aide aux rebelles devient de plus en plus coûteuse, et en septembre l’Alliance devra décider s’il est nécessaire de poursuivre les bombardements.

    Lire aussi:

    Yémen: un avion de la coalition arabe s’écrase dans une province contrôlée par des Houthis
    Au Yémen, les Houthis menacent d’attaquer la capitale des Émirats arabes unis
    Yémen: 50 tués en trois jours de combats près de la frontière saoudienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik