Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Procès Moubarak: de violents affrontements au centre du Caire

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Des dizaines de personnes ont été blessées dans de violents affrontements entre les pro- et anti-Moubarak qui se sont produits lundi dans le centre du Caire, rapporte le portail d'informations Masrawi.

    Des dizaines de personnes ont été blessées dans de violents affrontements entre les pro- et anti-Moubarak qui se sont produits lundi dans le centre du Caire, rapporte le portail d'informations Masrawi.

    Plus tôt dans la journée, le Tribunal pénal du Caire a repris les audiences du procès de l'ancien président égyptien, Hosni Moubarak, qui se déroule à l'académie de police du Caire pour des raisons de sécurité. La bagarre entre partisans et adversaires de l'ex-raïs a éclaté bien avant le début de l'audience. Selon la police, les gens rassemblés devant le bâtiment de l'Académie se sont jeté des pierres.

    Les policiers déployés sur la place sont intervenus pour rétablir l'ordre. Toutefois, après l'atterrissage devant l'académie de l'hélicoptère transportant l'ex-président, les affrontements ont repris de plus belle. Les forces de l'ordre ont dû repousser les opposants de Moubarak des abords de la place.

    Hosni Moubarak a été chassé du pouvoir le 11 février au terme d'une révolte populaire sans précédent, après trois décennies à la tête du pays. Selon un bilan officiel, environ 850 personnes ont péri pendant les 18 jours du soulèvement qui l'a acculé à la démission.

    Le 13 avril, le Parquet général d'Egypte a ordonné de placer en détention le raïs et ses deux fils, Alaa et Gamal. Hosni Moubarak est accusé de corruption, d'abus de pouvoir, d'enrichissement illicite et d'incitation au meurtre contre les manifestants.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Egypte: Moubarak comparaîtra le 19 avril devant la justice
    Les deux fils de l’ex-Président Moubarak arrêtés
    Confronté à un phénomène de surnatalité, Le Caire veut limiter les naissances
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik