Ecoutez Radio Sputnik
    Lettonie: ouverture du scrutin aux législatives anticipées

    Lettonie: ouverture du scrutin aux législatives anticipées

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le vote au cours des élections anticipées à la Saeima a débuté samedi matin en Lettonie, rapporte ITAR-TASS. Dans le territoire de la république, on compte 950 bureaux de vote, alors que 77 autres ont été organisés dans 39 pays du monde, selon la Commission électorale centrale.

    Le vote au cours des élections anticipées à la Saeima a débuté samedi matin en Lettonie, rapporte ITAR-TASS. Dans le territoire de la république, on compte 950 bureaux de vote, alors que 77 autres ont été organisés dans 39 pays du monde, selon la Commission électorale centrale.

    Le public sera régulièrement informé du taux de participation au vote. Les premiers résultats du scrutin seront connus samedi après la fermeture des bureaux de vote. Le décompte des voix sera achevé dans la nuit du dimanche.

    Le 18 septembre, la Commission électorale centrale rendra publics les premiers résultats du scrutin au cours d'une conférence de presse.

    Les bureaux de vote en Lettonie ont ouvert leurs portes dix jours avant le scrutin. Les électeurs pouvaient prendre connaissance des listes électorales et des programmes d'organisations politiques, se renseigner sur les candidats et la procédure à suivre au cours du vote.

    La Commission électorale centrale a accrédité 46 observateurs internationaux.

    La Lettonie est peuplée de 2,2 millions d'habitants dont 1,6 million ont le droit du vote. Quelques 345 000 non-citoyens russophones ne pourront pas participer au scrutin. A la suite de la désintégration de l'URSS et de la séparation de la Lettonie, ils ont été privés de citoyenneté.

    Lire aussi:

    Plus de 1,5 million de Russes sont des «électeurs mobiles»
    Poutine approuve des amendements à la loi sur l'élection présidentielle
    Pourquoi les Russes votent-ils plus activement en 2018 qu’en 2012?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik