Ecoutez Radio Sputnik
    Affaire Litvinenko: Moscou réclame des preuves convaincantes

    Affaire Litvinenko: Moscou réclame des preuves convaincantes

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Moscou espère que la justice britannique tiendra des audiences publiques sur le meurtre de l'ex-agent du

    Moscou espère que la justice britannique tiendra des audiences publiques sur le meurtre de l'ex-agent du KGB Alexandre Litvinenko et qu'elle présentera les preuves réunies aux autorités russes, a indique lundi Konstantin Chlykov, attaché de presse de l'ambassade de Russie à Londres, dans une lettre adressée au rédacteur en chef de l'hebdomadaire Sunday Times.

    "Premièrement, l'affirmation selon laquelle M. Litvinenko a été assassiné « sur l'ordre de l'Etat russe » n'est étayée d'aucune preuve. Nous sommes persuadés que telles preuves n'existent pas, sinon elles nous auraient été présentées", lit-on dans la lettre rédigée en réponse à l'article publié le 2 octobre sous le titre "La Russie a tué Litvinenko, déclare un procureur haut placé" ("Russia murdered Litvinenko, says top prosecutor").

    Concernant l'extradition d'Andreï Lougovoï que les autorités britanniques accusent d'avoir empoisonné M. Litvinenko, le diplomate a de nouveau rappelé que la constitution russe interdisait l'extradition des citoyens du pays.

    "Si l'instruction britannique dispose de preuves convaincantes attestant la culpabilité de M. Lougovoï, le parquet russe est prêt à les examiner. Or, aucune preuve n'a été fournie au cours des années écoulées depuis le meurtre de M. Litvinenko" en 2006, souligne la lettre.

    Enfin, malgré les nombreuses demandes adressées à leurs collègues britanniques, les magistrats russes n'ont jamais reçu les résultats de l'autopsie de M. Litvinenko.

    "La Russie n'est pas moins intéressée que la Grande-Bretagne à découvrir la vérité. La justice britannique envisage de tenir des audiences sur le décès de M. Litvinenko. Nous espérons qu'elles seront publiques et que les journalistes y seront admis", a souligné M. Chlykov.

    Exilé au Royaume-Uni en 2000 et naturalisé Britannique, Alexandre Litvinenko est décédé à Londres le 23 novembre 2006. Après sa mort, des spécialistes britanniques ont affirmé avoir découvert dans son organisme une matière hautement radioactive: le polonium-210. Londres a immédiatement accusé les autorités russes d'être impliquées dans ce meurtre et a réclamé l'extradition d'Andreï Lougovoï qu'il soupçonne d'être l'auteur du crime.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    La Russie se dotera d’un sous-marin de prospection sismique
    La Russie construira un sous-marin de prospection sismique à propulsion nucléaire
    Crimes de guerre en Afghanistan: Moscou accuse Londres de vouloir influer sur l’enquête
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik