Ecoutez Radio Sputnik
    PO: pas de négociations sans gel de la colonisation (Autorité palestinienne)

    PO: pas de négociations sans gel de la colonisation (Autorité palestinienne)

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    L'Autorité palestinienne a confirmé sa volonté de relancer les négociations de paix avec Israël à condition que l'Etat hébreu s'engage à geler totalement la colonisation à Jérusalem-Est, a annoncé lundi l'agence de presse officielle palestinienne WAFA.

    L'Autorité palestinienne a confirmé sa volonté de relancer les négociations de paix avec Israël à condition que l'Etat hébreu s'engage à geler totalement la colonisation à Jérusalem-Est, a annoncé lundi l'agence de presse officielle palestinienne WAFA.

    "Nous sommes prêts à retourner à la table des négociations en cas du gel total de la colonisation israélienne dans les territoires conquis en 1967", a déclaré le porte-parole du chef de l'Autorité palestinienne, Nabil Abou Roudeina, cité par la source.

    Le responsable palestinien commentait ainsi une déclaration de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton qui, lors d'une réunion du Quartet des médiateurs internationaux pour le Proche-Orient, a exprimé son intention d'appeler les parties en conflit à relancer le processus de paix.

    Les Palestiniens refusent de reprendre les négociations directes avec Israël tant que ce dernier n'acceptera pas le principe de la coexistence de deux Etats - israélien et palestinien - conformément aux frontières d'avant 1967. Il exige également que l'Etat hébreu cesse la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

    Israël exclut pour sa part tout retour aux frontières d'avant la guerre des Six Jours. Il refuse en outre de partager Jérusalem avec les Palestiniens et le considère comme la capitale éternelle et indivisible de l'Etat hébreu.

    Le processus de paix se trouvant dans l'impasse, le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a présenté le 23 septembre au secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, une demande d'adhésion d'un Etat palestinien aux Nations unies et de sa reconnaissance par la communauté internationale.

    Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a alors déclaré de la tribune de l'Assemblée générale qu'il était prêt à reprendre immédiatement le dialogue avec la partie palestinienne. Quelques jours plus tard, le gouvernement Netanyahou a donné son feu vert à la construction de 1.100 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Ramallah voit dans la décision de la Knesset sur Jérusalem «une déclaration de guerre»
    Moscou réagit à la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik