Ecoutez Radio Sputnik
    Le compte-rendu «secret» de l’AIEA

    Le compte-rendu «secret» de l’AIEA

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    L'AIEA vient de publier un rapport sur le programme nucléaire iranien, soupçonnant le pays d'avoir fait des recherches pour se doter de l'arme atomique.

    L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) a publié son compte-rendu «secret» sur le programme nucléaire iranien.

    L'Iran a-t-elle cherché à fabriquer une bombe atomique?

    L’AIEA déclare pour la première fois ouvertement que l’Iran est soupçonné de travailler clandestinement sur la création d'armes nucléaires. Le document annonce que l’Iran a cherché en secret à se procurer l’équipement et les documents nécessaires pour mettre au point l’arme atomique, pour organiser les essais d’ogives nucléaires et préparer les essais de l’engin explosif. En même temps ces informations soulèvent beaucoup de questions. Les sources ne sont pas indiquées, on a juste annoncé que l’information a été présentée par les Etats membres de l’AIEA.

    Moscou est déçue par la manière par laquelle l’agence a présenté le compte-rendu. Le document a provoqué une augmentation de la tension autour des problèmes liés au programme nucléaire iranien, a souligné le porte-parole du ministère russe des Affaires Etrangères Alexandre Boldarev. «Déjà avant la diffusion officielle du compte-rendu à Vienne devant les pays membres de l’AIEA, il a provoqué des conjectures, rumeurs et potins politiques. Nous voulons avant tout demander à quel point le secrétariat de l’agence est capable d’assurer la confidentialité nécessaire sans laquelle l’efficacité de la réalisation des objectifs de l’AIEA peut être mise en doute. Les bruits ont couru bien avant la discussion professionnelle sérieuse des différentes questions par les experts ».

    Un rapport politiquement motivé?

    Selon Téhéran, le travail de l’agence n’a pas été professionnel et qu'il a été motivé politiquement. Le président iranien a démenti les accusations envers son pays, selon lui, le président de l’AIEA Yukio Amanoétait est une marionnette dans les mains des américains.

    La Russie a été citée à de nombreuses reprises. La presse américaine, citant les sources de l'AIEA, a annoncé que Téhéran avait des instructions pour créer des appareils capables de démarrer une réaction nucléaire. Soi-disant, cette information aurait été offerte aux Iraniens par l’ancien chercheur soviétique Viatcheslav Danilenko. Danilenko a reconnu qu’il avait coopéré avec les physiciens iraniens. Mais, c’était il y a bien longtemps et le travail n’avait concerné que le nucléaire civil. Les médias américains ont évoqué des fonctionnaires qui affirment que Moscou et Pékin font du lobby pour défendre les intérêts iraniens.

    Les analystes sont persuadés que les Etats-Unis ont besoin de ce battage pour éloigner Moscou de la coopération avec le Téhéran sur le nucléaire civil. Selon le directeur général du centre d'étude sur l’Iran moderne, Rajab Safarov, après la publication du compte-rendu de l’AIEA les Etats-Unis essaieront de présenter au Conseil de Sécurité de l’ONU une résolution anti-iranienne sévère, ayant neutralisé l’influence de la Russie et de la Chine. Le compte-rendu même est un document politiquement engagé, établi sous l’influence de Washington.

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik