Ecoutez Radio Sputnik
    La confiance mutuelle au sommet de l'APEC

    La confiance mutuelle au sommet de l'APEC

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Medvedev et Obama se sont félicités de l'avancée des discussions dans le cadre du sommet Asie-Pacifique à Hawaï. Toutefois les deux pays devront encore travailler sur certaines questions, où un compromis n'a pas encore été atteint. Il s'agit notamment de la question du bouclier antimissile.

    Les questions difficiles peuvent être résolues seulement grâce à la confiance. Il y a des questions qui ont déjà été résolues, mais il y a encore beaucoup de choses, sur lesquels la Russie et les Etats-Unis doivent discuter. Voilà comment  le président russe Dmitri Medvedev  a caractérisé le travail de ces dernières années avec le président américain Barack Obama. Ils se sont rencontrés dans le cadre du sommet de L’APEC à Hawaï.

    Bouclier antimissile - une question à élucider

    Pendant les négociations, les deux présidents ont prêté une attention particulière aux questions internationales, et les sujets qui concernent le Proche-Orient, l’Afghanistan, la Syrie et le programme nucléaire iranien. Moscou et Washington ont trouvé la compréhension sur plusieurs de ces questions. Cependant, certaines d'entre elles sont toujours loin d’être résolues. Et en premier lieu, subsiste la question du bouclier antimissile européen.  Cependant, selon Dmitri Medvedev, la Russie et les Etats-Unis pourront trouver un consensus acceptable pour les deux pays.

    «Depuis ces 10 dernières années, nous avons atteint le consensus dans des questions qu’nous n’arrivions pas à résoudre depuis plusieurs décennies. Il s'agit, par exemple, du Traité sur la réduction des armements stratégiques. Si nous arrivons à fournir les mêmes efforts pour résoudre ce problème lié au bouclier antimissile européen, je suis persuadé que nous obtiendrons de bons résultats».

    OMC - bonne illustration de la compréhension mutuelle

    Selon le président Medvedev, l’adhésion de la Russie à l’OMC est un autre bon exemple de la compréhension mutuelle russo-américaine.

    «Je voudrais remercier le président Obama et son équipe pour le soutien actif et intéressé des efforts de la Fédération de Russie d’adhérer à l’OMC.  En plus, l’administration américaine ne nous a jamais prêté avant un tel soutien.  Probablement, c’est en raison de cela que nous essayions d’adhérer à cette organisation depuis 1993», a expliqué le président russe.

    L’adhésion de la Russie à l’OMC est utile pour tout le système des relations commerciales dans le monde, a souligné Barack Obama. Et il a ajouté que les deux pays allaient organiser des consultations sur l’annulation de l’amendement Jackson-Vanik.

    Les discussions de ce matin étaient consacrées aux relations économiques dans les pays de la région de l’Asie Pacifique.

    Dmitri Medvedev a notamment discuté avec le premier ministre japonais Yoshihiko Noda du développement complexe des relations interétatiques avec un accent sur le partenariat économique.

    Lire aussi:

    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik