Ecoutez Radio Sputnik
    Un transit stratégique

    Un transit stratégique

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    En plus du matériel de guerre, le centre de transport à Oulianovsk pourrait servir à transiter des effectifs du contingent militaire de l’OTAN. C’est ce qu’a déclaré le chef de la diplomatie russe Serguï Lavrov.

    En prenant la parole devant les députés de la chambre basse du parlement russe, le ministre a relevé qu’il était encore prématuré de faire quelques conclusions au sujet de l’accord. Surtout qu’il n’a pas été encore examiné par le gouvernement:

    «L’accord avec  plusieurs Etats membres de l’OTAN prévoit le transit du matériel de guerre et des équipements, mais aussi du personnel militaire se trouvant en Afghanistan sur mandat du CS de l’ONU. Les militaires de l’OTAN vont simplement faire la correspondance d’un transport à un autre».

    Les parlementaires se sont intéressés à un possible changement du statut de la base à Oulianovsk – sera-t-elle une base des forces de l’OTAN ou un centre de transit? Dans le premier cas il est question d’une zone au statut ex-territorial dans les limites du territoire russe. Le MAE de Russie souligne  qu’il s’agit précisément d’un centre de transport pour transiter des chargements de l’Alliance, évacués de l’Afghanistan.

    L’objectif est clair: la direction méridionale du transit depuis l’Afghanistan – via le Pakistan – devient de plus en plus problématique. En cas d’une escalade au Pakistan, la portée du corridor septentrionale pour les Etats-Unis et leurs alliés de l’OTAN augmente. La Russie devient alors l’unique partenaire possible, capable d’assurer le transfert des frets avec un minimum d’escales et de correspondances. M. Lavrov a souligné que la Russie était intéressée au succès de la mission de l’OTAN en Afghanistan. Et ce succès dépend, y compris de la coordination des efforts sur toutes les directions:

    «La Russie aide la coalition se trouvant en Afghanistan sur mandat du CS de l’ONU, en partant avant tout de ses propres intérêts nationaux. Les forces coalisées ont le mandat d’éradiquer en Afghanistan la menace de terrorisme et le trafic illicite de la drogue. Ces menaces nous concernent directement et se manifestent en territoire de nos alliés les plus proches. Il est dans notre intérêt que la coalition réussisse sa mission».

    Il ne faut pas oublier qu’Oulianovsk sert déjà à accomplir ces tâches. Et la création d’un centre ne changera pas la situation en principe. Il s’agit de l’accroissement du trafic. Avant 2009 le transit du matériel non militaire était effectué par voie aérienne. Après, vu l’accroissement des effectifs de la coalition en Afghanistan et la complication de la situation au Pakistan, l’OTAN a eu besoin d’accroître le transit des chargements par le couloir du nord. En mars 2009 un premier convoi ferroviaire avec des frets non militaires a transité par le territoire de Russie. Les compagnies aériennes russes, engagées  dans ce transit, gagnent également des sommes importantes.

    Lire aussi:

    Washington compte muscler sa présence en Afghanistan
    L’Afghanistan, est-il une nouvelle tête de pont de Daech?
    Poutine révèle le lien entre le retrait du contingent US et l'aggravation en Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik