Ecoutez Radio Sputnik
    Un tête-à-tête Medvedev-Obama à Séoul

    Un tête-à-tête Medvedev-Obama à Séoul

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Une coopération bilatérale et des problèmes internationaux : voilà ce qui a été discuté par les présidents russe et américain lors de leur entretien en marge du sommet sur la sécurité nucléaire à Séoul. Les deux ont salué l'adhésion bientôt effective de la Russie à l'OMC qui offre un modèle totalement différent de la coopération économique et commerciale.

    Par ailleurs, Moscou et Washington ont réussi à rapprocher leurs positions qui paraissaient inconciliables – la Russie et les Etats-Unis soutiennent la mission de l'émissaire des Nations unis pour la Syrie, Kofi Annan.

    « Beaucoup a été fait, a souligné Dmitri Medvedev, et ce sont ces dix dernières années que notre coopération était la plus réussie »

    « Je voudrais remercier tout particulièrement le Président des Etats-Unis pour son travail, son soutien à l'adhésion de la Russie à l'OMC. J'espère que les autres problèmes dont l'amendement Jackson-Vanik, seront également réglés avec succès. Nous avons encore beaucoup de choses à faire pour porter les relations commerciales et économiques entre la Russie et les Etats-Unis à un tout autre niveau. La Fédération de Russie y est très intéressée, je pense que cela serait également utile pour la population et les entreprises américaines, notamment en période d'instabilité économique générale »

    L'adhésion de la Russie à l'OMC est également importante pour les Etats-Unis, a souligné le Président Obama, surtout en ce qui concerne les relations économiques et commerciales.

    Même si la rencontre des deux présidents était consacrée aux relations bilatérales, Dmitri Medvedev et Barack Obama n'ont pas oublié les problèmes internationaux : la situation au Proche-Orient, en Afghanistan, en Iran et, bien évidemment, en Syrie. En évoquant la mission de l'émissaire des Nations unies pour la Syrie Kofi Annan, Dmitri Medvedev a dit :

    « Avec le président Obama on est d'accord pour dire que c'est un bon moyen d'amorcer le règlement du conflit et de jeter des ponts entre les deux parties en Syrie. C'est pourquoi nous sommes prêts à soutenir pleinement la mission d'Annan »

    Il nous faut rester en contact et coordonner nos actions en ce qui concerne notamment des problèmes graves, en l’occurrence la situation en Syrie, a déclaré pour sa part Barack Obama.

    « Malgré les difficultés existantes liées à la différence de nos approches nous sommes d'accord pour soutenir la mission de Kofi Annan dont le but est de mettre fin à l’effusion de sang et d'avancer vers la mise en place d'un mécanisme qui permettrait au peuple syrien d'avoir des représentants légitimes et un gouvernement légitime »

    Et pourtant, malgré les progrès dans les relations entre les deux Etats, il y a des problèmes qui subsistent. Ce sera déjà aux nouveaux dirigeants de les résoudre. Du côté russe, ce sera Vladimir Poutine. Du côté américain, nous le saurons après les élections de novembre prochain.

    Lire aussi:

    Qui est Guennadi Gatilov, nouvel ambassadeur de Russie auprès des Nations unies à Genève?
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik