Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Moscou: début du meeting d'opposition sur l'avenue Sakharov

    Actualités
    URL courte
    Manifestations en Russie suite à la présidentielle 2012 (87)
    0 01
    S'abonner

    Le meeting censé conclure l'action de l'opposition baptisée "Marche des millions" a débuté sur l'avenue Sakharov située dans le centre de Moscou, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

    Le meeting censé conclure l'action de l'opposition baptisée "Marche des millions" a débuté sur l'avenue Sakharov située dans le centre de Moscou, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

    Le meeting fait suite à un cortège d'opposition qui a rassemblé plus de 18.000 personnes selon la police. Les manifestants sont partis de la Place Pouchkine, et ont parcouru différents boulevards du centre de la capitale avant d'arriver avenue Sakharov.

    Selon la demande déposée par les organisateurs, l'action devrait accueillir 50.000 personnes. Les responsables de l'opposition affirment que 100.000 personnes sont présentes. Environ 12.000 policiers ont été déployés sur l'avenue Sakharov pour encadrer l'événement.

    Les principaux ténors de l'opposition devraient se relayer à la tribune, ainsi que des musiciens et des représentants des régions. Alexeï Navalny, Ilia Iachine et Ksénia Sobtchak, convoqués dans le cadre d'une enquête, ont déclaré à la presse qu'ils espéraient se rendre avenue Sakharov pour prendre la parole.

    Lors du meeting, un "manifeste de la Russie libre" devrait être adopté. Selon le texte du document, les opposants jugent "indispensable de réaliser un démantèlement de l'ordre politique existant dans le cadre de la constitution en vigueur". Critiquant le pouvoir et le déroulement des élections dans le pays, ses auteurs appellent à "ressusciter les instituts de l'Etat détruit, les mécanismes de pouvoir populaire, notamment un véritable parlement, un exécutif sous contrôle de la société, et une justice soumise uniquement à la loi". Le document a été signé par plus de 20 meneurs de l'opposition, dont Sergueï Oudaltsov, Boris Nemtsov, Alexeï Navalny, Garry Kasparov, Ilia Ponomarev, Evguenia Tchirikova et Ilia Iachine.

    Un mouvement de contestation sans précédent dans l'histoire de la Russie a débuté en décembre 2011 pour protester contre les fraudes électorales survenues lors des élections législatives, et se poursuit depuis près de six mois.

    La journée de manifestation du 12 juin marque une nouvelle étape du mouvement de contestation, car elle se déroule suite à l'adoption d'une loi prévoyant un durcissement des peines pour violation des règles d'organisation des rassemblements publics.

    En vertu de la nouvelle loi, les amendes maximales prévues pour les personnes physiques pourraient atteindre 300.000 roubles (près de 7.200 euros), tandis que les responsables et fonctionnaires pourraient être obligés de payer jusqu'à 600.000 roubles. Cette loi a été décriée par les opposants et des responsables du Conseil de l'Europe.

    La précédente "Marche des millions", tenue le 6 mai dernier à Moscou, s'était soldée par des échauffourées entre les manifestants et la police, plus de 400 interpellations s'étaient alors produites.

    Dans le cadre de l'enquête sur ces incidents, le Comité d'enquête a procédé lundi matin à des perquisitions chez le blogueur anticorruption Alexeï Navalny, le coordinateur du mouvement Front de gauche Sergueï Oudaltsov, le membre du bureau politique du Mouvement démocratique Solidarnost Ilia Iachine, l'animatrice de télévision Ksenia Sobtchak et chez d'autres figures de proue de la contestation.

    Les chefs de file de l'opposition russe ont été convoqués le 12 juin au Comité d'enquête de Russie pour être interrogés sur les violences perpétrées à l'encontre de policiers lors de la manifestation du 6 mai.

    Dossier:
    Manifestations en Russie suite à la présidentielle 2012 (87)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik