Ecoutez Radio Sputnik
    La Libye : l'état d'urgence restera en vigueur jusqu'à l'achèvement des élections

    La Libye : l'état d'urgence restera en vigueur jusqu'à l'achèvement des élections

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les premières élections législatives depuis 45 ans auront lieu le 7 juillet, et l’état d’urgence restera en vigueur jusqu’à l’achèvement des élections. Les autorités libyennes craignent les provocations armées de la part des radicaux qui se prononcent pour l’annulation du scrutin.

    Les experts doutent que le parlement soit capable de travailler efficacement. Après l’opération des forces occidentales la situation dans le pays est difficilement contrôlée. Elle ressemble plutôt au chaos.

    Les stratèges américains et européens n’ont pas réussi à ’implanter en Libye une démocratie à l’occidentale. Aujourd’hui cela est évident pour tous ceux qui sont au courant de la situation dans le pays.

    Le parlement joue le rôle important dans la vie de n’importe quel pays. Cependant, ce n’est pas le cas de la Libye actuelle affirme  l’expert de l’Institut d’études stratégiques et d’analyse Sergueï Demidenko.

    La situation dans le pays est presque incontrôlable. Il n’existe pas de force politique qui pourrait définir l’avenir de la Libye, de construire une stratégie. Le pays est autonomisé d’après le principe de tribu, le principe ethnique où religieux. On ne peut pas dire que le parlement pourra y décider quelque chose. Même dans les conditions de la Jamahiriya le parlement classique ne pourrait pas travailler. Les élections parlementaires sans constitution, sans partis, sans programmes politiques intelligibles et chefs plus au moins influents c’est vraiment absurde.

    " L’état d’urgence décrétée en Libye pour la période des élections législatives peut être expliqué par le renforcement des islamistes radicaux ", souligne l’expert de l’Institut d’orientalisme Vladimir Sotnikov.

    Ils n’ont pas disparu. Tout de suite après la révolution et maintenant avant les élections les islamistes ont renforcé leur activité. Même si cela a l’air paradoxal, la stabilité a été observée pendant le régime Kadhafi avant le début des protestations de masse, avant l’apparition de l’opposition. L’opposition a renversé Kadhafi et il a été tué. Il faudra attendre encore très longtemps la stabilisation de la situation en Libye. Il y a trop de contradictions à l’intérieur du pays.

    Cependant, même l’état d’urgence ne protège pas contre les provocations. Cette semaine environ 300 Libyens armés qui n’étaient pas d’accord avec l’organisation des élections dans les conditions de l’absence de Constitution ont déjà attaqué le siège de la Commission centrale électorale à Benghazi, ont brûlé les documents et du matériel de bureau. /L

    Lire aussi:

    Cousin de Kadhafi: les partisans de la Jamahiriya prêts à revenir au pouvoir en Libye
    Esclavage en Libye : que les vrais responsables assument leurs actes !
    Ce que l’on ne dit pas sur les raisons de la crise en Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik