Ecoutez Radio Sputnik
    L’Islam à la conquête du Monde

    L’Islam à la conquête du Monde

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    A l’heure où l’Egypte est désormais dominée par les Frères musulmans et où en Syrie la guerre civile fait rage, les Frères musulmans mouvement panislamiste formé en 1928, pourrait bien prendre de grandes revanches sur le passé.

    Lorsque l’Occident soutient les désirs « démocratiques » de groupements rebelles syriens, il soutient également sans le savoir ou refusant de le savoir, le développement d’un Islam guerrier et conquérant visant à une hégémonie mondiale qui n’est un secret pour personne. Je vous dirais tout de suite qu’en écrivant cela je considère également que le régime de la famille al-Assad est évidemment une dictature, une sorte de monarchie similaire à la Corée du Nord, où de père en fils et depuis 42 ans on règne en Syrie. Le choix est donc à faire entre la Peste et le Choléra, il faut bien que cela soit dit et que les partis, les partisans de l’un ou l’autre camp soient renvoyés chacun d'un côté du ring et sans ménagements.

    Car enfin, nous n’entendons bien sûr pas beaucoup le peuple syrien qui rappelons-le est aussi une mosaïque d’ethnies, comme c’est aussi le cas de la France, et que plusieurs confessions cohabitent dans cet antique pays, notamment des chrétiens, et parmi eux les Druses, les Assyriens ou Syriaques. La situation apparaît assez similaire à l’Egypte où les chrétiens orthodoxes deviendront très vite les premiers oubliés de ces révolutions pour rapidement en être les victimes principales, nous avons vu au Darfour, en Ethopie, en Irak et dans tant d'autres endroits de quelle manière les extrémistes musulmans interprètent l’œcuménisme et la vie entre les différentes communautés.

    En Egypte, les Frères musulmans de Morsi sont désormais au pouvoir et changent la donne dans la balance des relations difficiles autour d’Israël. Le Hamas qui n’est autre qu’une branche des Frères musulmans est déjà majoritaire dans les territoires palestiniens et si demain la Syrie tombait dans les mains des Frères musulmans, toute la zone du Proche Orient et plus largement du Moyen-Orient se trouverait désormais dans une situation nouvelle et extrêmement dangereuse. Faut-il pour autant ne rien faire ? Certes non, surtout lorsque nous entendons le régime syrien de Bachar al-Assad proclamer la prochaine utilisation d’armes chimiques en cas d’ingérence étrangère. Mais il faut voir beaucoup plus loin que la Syrie et garder bien en vue l’ensemble du problème syrien et la guerre de religion à l’œuvre dans le Monde.

    Alors oui, j’ai lâché le mot, il y a une guerre de religion dans le Monde, une frange minoritaire de l’Islam mais particulièrement décidée, surfant sur les nationalismes, la fin du colonialisme, sur la lutte contre Israël et les Etats-Unis gangrènent à l’heure actuelle le Monde entier. Les Occidentaux ont joué avec le feu dans le passé, à des fins mercantiles, ils ont soutenu, la France en particulier les révolutionnaires islamistes de Khomeiny en Iran et se trouve depuis avec un énorme problème insolvable, et nous savons que ce fut également le cas en Afghanistan où les Américains ont joué la carte des Talibans, la Russie n’est pas exempte également de reproches dans son intervention dans ce pays de 1979 à 1989. Mais les choses sont différentes, car les premières armes distribuées aux islamistes ne furent pas et de loin des armes russes, mais bien des armes venues des soutiens de l’Occident.

    Il faudrait donc bien rester sur ses gardes quant à l’aide à accorder à des « démocrates » qui comme Khomeiny en son temps se hâteront de mordre la main qui les a nourrit, sans compter le fait de livrer des populations entières et des minorités fragiles à des groupements qui ne cachent pas vouloir imposer la Charia dans toute son ampleur. Pour les musulmans, les vrais, ceux qui suivent et respectent les règles du Coran, il est bien sûr impensable de prôner le Jihad, de fouler les tables de la loi aux pieds, car cette loi, qu’elle soit pour les juifs, les chrétiens ou les musulmans reste la même. Cependant, dès demain Israël pourrait bien se réveiller dans une situation étrangement similaire aux plus sombres années des années 60 et 70, cerné par des pays hostiles et ardents à en découdre. Alors est-ce vraiment raisonnable véritablement de souhaiter la victoire des Frères musulmans et de leurs alliés ?

    Les coptes sont déjà des sous citoyens en Egypte, et il est à parier que les Druses et les autres communautés chrétiennes de Syrie se trouveront menacées. En Irak, les premières victimes furent les 400 000 chrétiens qui vivaient relativement tranquille à l’abri d’un régime laïc. Les feux s’allument au grand plaisir de tous les mouvements islamistes plus ou moins intégristes, plus ou moins prêt à se battre. Qu’est-ce que signifie en effet être un musulman modéré ? Un musulman n’a pas à être modéré ou intégriste, l’Islam ne peut être pris en otage, mais la réalité est sous nos yeux, une frange bien que minoritaire, est actuellement en guerre avec le Monde entier, depuis plus d’un demi-siècle. Cette guerre sainte et de conquête menée au nom d’Allah, a pour but de détruire le Monde occidental, et ce n’est pas être raciste et encore moins fasciste que de dire cela. Le temps est terminé où quelques fanfarons pouvaient nous faire taire sur cette simple accusation.

    Au Proche-Orient, l’Occident n’a rien à gagner, les intérêts des mercantis de la Grande-Bretagne ou des Etats-Unis ne doivent pas nous aveugler, cette guerre du pétrole et des ressources est une réalité qui s’ajoute à cette guerre de religion, nous sommes entrés dans une phase ou le Monde va lutter pour le contrôle direct des sources d’hydrocarbures. Nous aurions beaucoup à gagner dans l’investissement, dans la recherche de nouvelles énergies propres, afin de scier ce membre gangréné. Si nous devions combattre en Syrie, nous ne combattrons pas pour la Démocratie, que chacun le sache, nous ne combattrons même pas pour nos intérêts immédiats. La situation dans la région empire depuis déjà longtemps nous laissant croire que cela serait une sorte de fatalité immuable. Les Américains ont joué aux apprentis sorciers en Irak, nous les avons suivis en Afghanistan, et je vous invite à prendre une carte pour vous imaginer l’étendue des territoires déjà en troubles…

    Un danger menace l’Occident, et s’agrémente des problèmes internes. Des interventions ne feront qu’aggraver les problèmes et les migrations se feront de toute façon toujours au détriment des fameuses démocraties de l’Ouest. Nous avons vu le résultat des printemps arabes à Tunis et Tripoli. Il y a urgence à ce que les populations d’Europe cesse de regarder leur nombril et cesse de compter leurs petites dépenses ménagères, car dans le cas d’une conflagration générale, dans le futur et dans cette partie du Monde, il pourrait bien ne plus y avoir de factures du tout. Car derrière ce danger véritable de l’Islam conquérant, s’aligne un autre tout aussi dangereux et pervers le camp des forcenés des Etats-Unis et d’un capital international qui n’a que faire lui du bien être des hommes et qui ne sert que l’argent pour l’argent. Serons-nous toujours depuis déjà bien longtemps, à la suite ou à la traîne ? J’écrivais il y a peu que l’Amour ne pouvait se marchander… notre planète non plus en fait. /L

    Lire aussi:

    Sommet de Kazan, prochain point d’orgue des relations Russie-Monde musulman
    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    Jacques Cheminade: en France, pas de place pour un vote «musulman», «chrétien» ou «juif»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik