Ecoutez Radio Sputnik
L’Union européenne, prix Nobel de la Guerre ?

L’Union européenne, prix Nobel de la Guerre ?

© Collage : La Voix de la Russie
Actualités
URL courte
0000

La nouvelle a déjà fait le tour du monde, l’UE est récompensée selon une source norvégienne par le prix Nobel de la paix. Cette nouvelle nous laisse perplexe sur la réelle indépendance de l’institution du prix Nobel surtout lorsque nous assistons dans le monde aux ingérences de certains pays d’Europe dans les affaires d’autres pays.

Le prix Nobel de la Paix… voilà un prix qui dans l’histoire du monde aura souvent fait parler de lui, souvent en bien, mais il semble que ces dernières années nous assistions à une dérive de l’institution en ce qui concerne le plus prestigieux des prix Nobel, le prix Nobel de la Paix. C’est à croire que le mot Paix ne signifie pas la même chose selon les standards considérés, et de manière assez ironique je comparerais cette vision de la Paix, à celle de la Pax Romana, la Paix romaine, où le calme et l’entente étaient assurés par la domination militaire de la zone méditerranéenne grâce aux légions de Rome, donc par la conquête et la guerre. « Qui aime la Paix prépare la Guerre » disait, dit-on Jules César cyniquement.

La signification de ce prix Nobel, est exactement la même, à la différence que nous avons une Pax Europeana ou plutôt une Pax Americana ? Que l’Union européenne reçoive en 2012 ce prix n’enlève rien au scandale lorsque nous savons comment plusieurs pays de l’Union européenne ont violé et violent la Paix dans le monde. Il n’y a pas si longtemps c’était en Libye, aujourd’hui en Syrie, et je ne parle pas de l’Afrique, de ce qui a été fait en Yougoslavie, ou même de la reconnaissance dans un pays membre de l’UE, la Lettonie, du « noble combat » des anciens légionnaires de la Waffen SS ! Est-ce vraiment œuvrer pour la Paix ?

Je ne parle pas bien sûr des droits de l’Homme en Europe, Olivier Renault auteur de La Voix de la Russie dénonçait les enlèvements d’enfants en Allemagne au niveau de l’Etat, ou encore en Finlande. Il y a quelques jours seulement, une compagnie allemande refusait l’accès à un de ses avions, au départ de Moscou, de plusieurs handicapés russes, se rendant à une conférence, et ce ne sont là que quelques maigres exemples de toutes les violations éhontées que les donneurs de leçons européens ne se privent pas de perpétrer dans l’espace de l’UE, et hors de son territoire bien entendu.

L’Union européenne, nous dit-on, a œuvré pour la Paix en Libye et dans les révolutions arabes… Il me semble pourtant que l’UE a fortement contribué à attiser la guerre, et même à la faire, en bombardant la Libye, en laissant commettre d’abominables crimes et en recevant parfois la monnaie de sa pièce. Des ambassades pillées et incendiées, un chef libyen sodomisé et massacré comme à l’époque des pires tueries orchestrées sous la Révolution française. BHL nous avait promis la justice et la démocratie, nous avons vu en effet de quelle manière la démocratie fonctionnait en Libye lors du lynchage de l’ambassadeur américain à Benghazi. Son cadavre promené dans une danse macabre, lui aussi souillé de la plus horrible manière, et nous n’avons pas entendu beaucoup l’ami BHL et ses acolytes à ce sujet.

Le Nobel de la Paix pour l’UE ? Il est évident à entendre cette triste nouvelle que le monde marche sur la tête, car c’est bien l’UE qui demande la guerre, l’intervention armée en Syrie, pour aller à la rescousse des mercenaires qu’elle finance, que la France finance, faute de pouvoir passer outre le Veto du Conseil de Sécurité de l’ONU, de la Chine et de la Russie. Alors il est facile, d’orchestrer, ou de lancer à la face de la Fédération de Russie, quelques hystériques comme les Pussy Riot, tandis que les troupes des pays de l’UE sont engagées dans des guerres de contrôle et de domination, en Afghanistan, en Irak, en Côte d’Ivoire et dans combien d’autres pays encore ? Nos amis Serbes et Yougoslaves se souviennent bien en effet de la Paix de l’UE et de l’OTAN, en recevant sur le coin du nez, des flopées de bombes et de sous-munitions dont leur sol est encore truffé.

En Norvège, l’UE pourra bien recevoir ce Nobel, au passage l’inventeur de la dynamite et qui dans les remords de sa terrible découverte, a œuvré tout le restant de sa vie pour l’humanité, mais elle n’en ressortira pas lavée des crimes commis par ses soldats et ses machines de guerre. Quelle tristesse de voir souiller ainsi un prix et une noble institution qui eut dans le passé tant de courage, rappelons-nous les prix attribués à Nelson Mandela, Carl von Ossietzky assassiné par les nazis en 1938 ou le Russe Andreï Sakharov qui fut déporté en 1975 pour l’avoir reçu… En décernant ce prix à l’Union européenne, le prix Nobel est à jamais déshonoré et ne devrait plus être considéré que comme un hochet politique et géopolitique entre les mains de sinistres sires.

Il est à craindre, toutefois, que cette Europe rêvée, comme celle de la Paix et de l’égalité ne soit plus que celle des discriminations, du sexisme, du racisme, de la ségrégation, du sionisme, de la pauvreté, du mépris, du cynisme, de l’exploitation des hommes par d’autres hommes. A l’heure d’aujourd’hui, elle ne représente nullement un espoir pour la Paix, seulement l’assurance de voir se déverser des flottes occidentales, de nouvelles troupes, avions et drones, pour apprendre aux récalcitrants à marcher au pas, en se souciant bien peu justement de la Paix, mais plutôt des richesses, et en particulier des hydrocarbures, des peuples qu’elle entend « libérer » en lui apportant la Paix et la Civilisation, ou plutôt des marchandises à acheter pour le plus grand profit de multinationales dont les sièges sont en Europe… et aux Etats-Unis. T

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres