Ecoutez Radio Sputnik
    Un islamiste se propose de tuer Merkel et Obama

    Un islamiste se propose de tuer Merkel et Obama

    Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 10

    Un islamiste allemand se présentant sous le nom d’Abou Azzam a annoncé dans une vidéo diffusée sur Internet son intention de lancer cet été une attaque contre Berlin et de tuer la chancelière allemande Angela Merkel et le président des Etats-Unis Barack Obama.

    Dans sa vidéo de 3 minutes l’homme, une salafiste radical présumé, prévient que l’Europe doit se préparer à des changements. Le « printemps arabe » est passé, mais « l’été européen » arrive, menace-t-il. Vladislav Bélov, directeur du centre d’Etudes allemandes de l’Institut de l’Europe évalue à quel point les menaces de l’islamiste sont réelles.

    « Je considère un tel message sur Internet comme un défi lancé moins à la société, à Angela Merkel et à plus forte raison à Barack Obama, qu’aux agents des services spéciaux, qui cette fois chercheront à prouver qu’ils disposent de réseaux d’agents efficaces, de méthodes appropriées, de moyens et d’instruments pour identifier l’auteur de cette vidéo, et probablement, les groupes, auxquels il est lié ».

    L’expérience montre que ces derniers temps, l’Europe est littéralement submergée par l’extrémisme islamique. Les faits sont révélateurs. La police française a arrêté deux imitateurs du « tireur de Toulouse » qui ont eu le temps de tuer quatre personnes avant d’être arrêtés. Mais il y a eu plus grave, à savoir le démantèlement d’un véritable réseau terroriste embrassant plusieurs villes en France. Au Danemark un complot islamiste visant le prince héritier Frederik a été déjoué. Ce ne sont pas de simples coïncidences, est convaincu Alexandre Nikonov, écrivain et politilogue.

    « C’est une manifestation de ce cancer barbare qui ronge le monde de nos jours. La civilisation évolue dans un mouvement oscillatoire avec une certaine tendance vers le haut. Le monde premier s’affaisse, s’abêtit, et le monde sauvage l’attaque. C’était déjà le cas dans le passé, et il ne faut pas s’en étonner. Nous entrons dans une nouvelle ère moyenâgeuse ».

    Et comme les dirigeants des Etats européens préfèrent les déclarations ou tout simplement ignorer le problème de l’islamisation, on voit monter brusquement l’extrémisme de droite, comme unique contrepoids réel à l’extrémisme islamique. Nous ne pouvons pas nous permettre d’oublier l’affaire Breivik, qui a reconnu avoir emprunté les idées et les méthodes d’Al-Qaïda. L’Europe, et notamment l’Allemagne, doivent en tirer une leçon essentielle : relâcher la vigilance face au radicalisme islamique signifierait laisser le champ libre aux épigones d’Anders Breivik. T

    Lire aussi:

    L’assassin Breivik va saisir la Cour européenne des droits de l’homme
    L'Arabie saoudite accusée de financer le terrorisme au Royaume-Uni
    Président tchèque: la Bosnie-Herzégovine, futur tremplin pour Daech en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik