Ecoutez Radio Sputnik
    L’Ecosse annonce le jour de l’indépendance bien en avance...

    L’Ecosse annonce le jour de l’indépendance bien en avance...

    © Flickr.com/thomasgraham/cc-by-nc-sa 3.0
    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Une année et demi avant la tenue de ce référendum sur la séparation entre l'Ecosse et le Royaume-Uni, le gouvernement écossais a décidé que le problème était déjà réglé. Le programme de passage de l’Ecosse au statut indépendant est rendu public à Edinbourg. L’Ecosse institue le Jour de l’indépendance.

    Selon Londres, les séparatistes du Parti national écossais (SNP) se hâtent en dissimulant les conséquences du divorce.

    L’indépendance dans les débats politiques est une chose et l’indépendance réelle en est une autre, a déclaré le ministre pour les problèmes de l’Ecosse au gouvernement conservateur de David Cameron l’Ecossais Michael Moore.

    « Les gens doivent savoir ce que l’indépendance signifiera pour l’économie écossaise. Nous estimons que nous serons plus forts en faisant partie du Royaume uni. Nous aurons plus de possibilités et plus de sécurité. Le gouvernement britannique présentera dans les semaines à venir ses arguments et les opinions des experts. Il faut adopter cette grande décision sur un fondement solide ».

    Les responsables du SNP et du gouvernement autonome sont d’avis que le joug de la perfide Albion qui dure depuis 300 ans est pratiquement terminé. « Il n’est pas à douter que les Ecossais voteront pour l’indépendance », a déclaré la vice-présidente du gouvernement écossais Nicola Sturgeon :

    « J’attends avec impatience le début de la campagne. Nous sommes à même de persuader les Ecossais de soutenir l’indépendance. Et nous sommes à même de construire une Ecosse telle que nous voulons ».

    D’où vient une telle conviction ? D’après les récents sondages, moins de 30 % des Ecossais ayant le droit de vote soutiennent l’indépendance. 5 millions de personnes habitent en Ecosse dont le territoire est deux fois supérieur à celui des Pays-Bas.

    Les Ecossais ne sont pas les séparatistes les plus agités en Europe. Les Catalans espagnols ont devancé tous les autres au début de l’année en cours. Barcelone se prépare au référendum sur la séparation de la métropole l’année prochaine. L’expérience des Catalans excite, dit-on, les partisans de l’indépendance écossaise. Au total les mouvements et les partis séparatistes déploient leurs activités dans 29 pays. Ils sont tout particulièrement forts en Grande-Bretagne, en Espagne et en Belgique. /L

    Lire aussi:

    Sturgeon: le choix de l’indépendance de l’Écosse ne dépend pas du Brexit
    Le Parti national écossais repousse à l’automne le nouveau référendum sur l’indépendance
    Quel avenir pour le whisky après le Brexit? L’Écosse se dit inquiète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik