Ecoutez Radio Sputnik
    Voix de la presse russe 07.02.2013

    Voix de la presse russe 07.02.2013

    Collage: La Voix de la Russie
    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Un projet de loi égaré au parlement/La Russie limite la distribution des films étrangers/La CIA torture là où elle veut

    Un projet de loi égaré au parlement

    Il est question du projet de loi interdisant aux fonctionnaires de posséder des biens à l'étranger. Le comité approprié de la Douma a approuvé hier son programme de travail pour la session en cours. Le document ne mentionne pas ce projet interdisant aux hommes d'Etat russes d'avoir des comptes en banques étrangères et des biens immobiliers en dehors de la Russie. Le projet de loi a été adopté en première lecture à la fin de décembre et des amendements devaient être apportés avant le 21 janvier. Le projet adopté en première lecture interdisait de disposer de tout immobilier à l'étranger. Cependant le président Vladimir Poutine a déclaré dans son message à l'Assemblée fédérale qu'il suffirait que les fonctionnaires publics déclarent son existence et confirment la légalité des moyens avec lesquels cette propriété avait été acquise. RBC daily

    Ce projet prohibitif a été initié par des députés du parti Russie unie. Selon leur dessein, les hommes d'Etat russe, pour éviter des pressions étrangères, ne devaient pas avoir des biens immobiliers et des moyens financiers à l'étranger. Cependant plusieurs ministres et certains vice-premiers ministres ont exprimé leur désaccorod prudent avec cette mesure draconienne. Le premier ministre Dmitri Medvedev l'ayant qualifié d'excessive dans le volet concernant les biens immobiliers. Le point final dans le débat a, paraît-il, été posé par le président de Russie dans son message à l'Assemblée fédérale du 12 décembre. Il a déclaré qu'il était nécessaire d'interdire aux fonctionnaires publics d'avoir à l'étranger des comptes en banque et des papiers-valeurs. Pour ce qui est des biens immobiliers, on pouvait, selon lui, en disposer mais il était nécessaire de les déclarer. Nezavissimaïa gazeta

     

    La Russie limite la distribution des films étrangers

    La Douma a proposé de diviser les films en nationaux, étrangers et en coproductions. Les films nationaux peuvent être financés par l'Etat à 100 % et la part des films étrangers dans le réseau de distribution ne doit pas être supérieure à 20 %. Aux termes de ce document le film est national si au moins 60 % des frais de production, de tirage, de distribution et de diffusion appartiennent à des organisations cinématographiques enregistrées sur le territoire de Russie. 70 % des personnes participant à la création du film doivent être citoyens de Russie. Quant au producteur, il doit être citoyen de Russie ou une personne morale russe. Les investissements étrangers dans la production d'un film ne doivent pas dépasser 40 % des frais dans leur ensemble. Selon les auteurs du projet de loi le problème du réseau de distribution russe est dans le fait que 80 à 85 % des films projetés dans les salles de cinéma sont étrangers : le cinéma russe est incapable de soutenir la concurrence de la part de l'industrie cinématographique occidentale. Novyïe izvestias


    La CIA torture là où elle veut

    Environ 25 pays européens et plus particulièrement la Grande-Bretagne ont participé secrètement à des soi-disant opérations de « rendition » menées par la CIA . Dans le cadre de ces opérations entamées sur l'instruction du président américain George Bush après le 11 septembre 2001 le service secret américain enlevait, emprisonnait et soumettait à la question les personnes soupçonnées de liens avec les terroristes. En ce qui concerne les Etats d'Europe la Cour internationale a déjà reconnu coupable la Macédoine d'arrestation illégale et de tortures du citoyen allemand Khaled al-Masri. Des agents de la CIA l'ont enchaîné, sodomisé et battu tandis que les policiers macédoniens l'observaient. La Pologne, la Lituanie et la Roumanie ont autorisé la CIA a créer des prisons secrètes sur leur territoire. La Cour européenne a engagé les poursuites contre ces pays. Cela concernera également l'Italie impliquée dans l'enlèvement d'un prêtre musulman à Milan. La semaine dernière la Cour d'appel italienne a confirmé la sentence contre un agent de la CIA et deux autres Américains ayant organisé l'enlèvement. L'Allemagne, l'Espagne, le Portugal, l'Autriche, l'Irlande, l'Islande, Chypre et la Géorgie sont également mentionnés parmi les pays impliqués dans cette affaire.

    Nezavissimaïa gazeta

    Lire aussi:

    Kremlin sur la réquisition US des biens diplomatiques: «notre patience a des limites»
    Vladimir Poutine au centre d'un nouveau film d’Oliver Stone
    Les USA veulent protéger les étudiants américains contre les «agents étrangers»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik