Ecoutez Radio Sputnik
    Vers la création de l’Union économique eurasiatique

    Vers la création de l’Union économique eurasiatique

    Photo : RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Les présidents de la Russie et du Kazakhstan, Vladimir Poutine et Noursoultan Nazarbaïev, se sont retrouvés au Kremlin pour discuter des aspects clés des relations bilatérales. Les deux leaders ont examiné par le menu la réalisation du projet de création de l’Union économique eurasiatique et se sont entendus sur les modalités d’utilisation du site spatial de Baïkonour.

    La première rencontre de travail des deux présidents en 2013 était consacrée aux plans de rapprochement économique à moyen terme des deux pays. La Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie font déjà partie des associations d’intégration comme l’Union douanière et l’Espace économique uni. L’année 2015 sera celle de la création de l’Union économique eurasiatique regroupant ces trois États et ouvert à d’autres pays. Les experts estiment que cette union peut devenir un des nouveaux pôles du monde contemporain et une plaque tournante entre l’Europe et la région d’Asie et du Pacifique.

    Vladimir Poutine a fait ressortir que ses contacts avec son homologue kazakh sont réguliers (ils se ont rencontrés 8 fois en 2012) mais que plusieurs sujets de discussion se sont accumulés depuis un mois.

    « Nos deux pays entretiennent de vastes liens de coopération et j’ai le plaisir de constater qu’elle ne cesse de s’élargir. Cela profite incontestablement à nos économies et à nos peuples. Nous nous dotons d’une bonne expérience d’intégration qui marche bien. Nous devons examiner les questions clés et je suis heureux de pouvoir le faire aujourd’hui ».

    L’utilisation par la Russie du site spatial de Baïkonour situé au Kazakhstan est justement une de ces questions. La question de Baïkonour a récemment fait l’objet de débats entre les diplomates et les politologues. Les journalistes ont déclaré que le Kazakhstan allait revoir les modalités du contrat de bail du site et avancer des conditions nouvelles. Vladimir Poutine a fait remarquer à quelques jours de sa rencontre avec le président Nazarbaïev qu’il n’était guère préoccupé par les problèmes existant entre Moscou et Astana. Selon lui, ils s’expliquent par le grand volume de coopération. Le 8 février, les présidents se sont entendus au Kremlin au sujet du devenir de Baikonour. Les détails seront dévoilés dans quelques jours.

    Noursoultan Nazarbaïev a déclaré à son tour, qu’au cours des négociations, les deux leaders ont examiné l’état d’avancement du plan d’actions communes russo-kazakh pour 2013-2015.

    « Nous avons donné pour directive de préparer le nouveau traité d’alliance et de bon voisinage et j’espère que nous le signerons à Ekaterinbourg. Le règlement de toutes les questions relatives à l’Espace économique unique et à l’Union eurasiatique progresse et en mai 2014 nous devons nous mettre d’accord pour annoncer en 2015 la création de l’Union économique eurasienne ».

    La rencontre suivante des deux leaders doit avoir lieu cette année au forum d’Ekaterinbourg qui sera l’occasion pour les parties de dresser un premier bilan.

    Il convient de noter que les liens économiques entre les deux pays et le partenariat dans le cadre de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) se développent bien. Les ministères de la défense russe et kazakh ont récemment signé un accord sur le déploiement du système commun de défense antimissile. Cette démarche est logique et bien fondée au vu du retrait des États-Unis et de leurs alliés d’Afghanistan programmé pour 2014 et de l’accroissement des tensions dans la direction sud. En ce qui concerne les relations économiques entre la Russie et le Kazakhstan, les échanges commerciaux ont franchi l’année dernière le cap des 20 milliards de dollars. Selon les experts, la création de l’Union économique eurasiatique permettra de faire un bond qualitatif dans le rapprochement des États de l’espace postsoviétique et renforcera considérablement leur potentiel commun. T

    Lire aussi:

    La nouvelle Route de la soie, la multipolarité économique en marche
    Un contingent eurasien en Syrie?
    La rencontre de Versailles entre Macron et Poutine, ou l’impromptu du Trianon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik