Ecoutez Radio Sputnik
    Belgique : une suppression éventuelle du service de renseignement

    Belgique : une suppression éventuelle du service de renseignement

    © SXC.hu
    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Les cercles politiques et les médias belges évoquent la suppression du service de renseignement civil belge la Sûreté de l’Etat après l’apparition des informations sur l’implantation d’une taupe au sein du parti flamand d’extrême droite.

    Les cercles politiques et les médias belges évoquent la suppression du service de renseignement civil belge la Sûreté de l’Etat après l’apparition des informations sur l’implantation d’une taupe au sein du parti flamand d’extrême droite.

    L’ancien commissaire de police et conseiller de Filip Dewinter au sein du Vlaams Belang, affirme avoir été « une taupe » au sein du parti flamand d’extrême droite pour la Sûreté de l’Etat.

    Le chef de groupe PS au Sénat, Philippe Mahoux, ne partage cependant pas ce point de vue. « C’est une appréciation qui date peut-être », a-t-il indiqué sur La Première (RTBF). La Sûreté a pour objectif de prévenir de la menace, a rappelé M. Mahoux. Si on veut la remplacer, ce sera « par quelque chose de concret et précis », a-t-il précisé.

    Plusieurs hommes politiques belges prétendent que la Sûreté de l’Etat était un archaïsme. Selon eux, c’est le Parquet qui devrait lutter contre le terrorisme dans le pays.

    Lire aussi:

    Un attentat-suicide vise un commissariat en Algérie, 2 morts
    Attentat de Bruxelles: l'auteur présumé identifié
    Attentat de Bruxelles: l’auteur avait des sympathies pour Daech
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik