Ecoutez Radio Sputnik
    Europe et Russie : où se trouve la frontière ?

    Europe et Russie : où se trouve la frontière ?

    Photo : RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 6 0 0

    Le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a de nouveau attiré l'attention des milieux publics européens, lors de la séance solennelle à Berlin consacrée au 20e Forum germano-russe, sur les lignes de délimitation sur le contient. « Il ne faut pas confondre deux notions : Union européenne et Europe. On ressent la présomption bureaucratique lorsque le terme « Europe » n’est employé qu’à l’égard des membres de l’UE. C’est incorrect », affirme Serguei Lavrov. Un commentaire de Piotr Iskenderov.

    Les litiges autour des frontières orientales de l’Europe ont surgi il y a longtemps. L’Europe a commencé soudain à « se contracter » au XXe siècle. C’est l’effet direct de la guerre froide, lorsque l’Occident identifiait l’Europe à ses structures militaro-politiques dirigées par l’OTAN. Selon le journaliste et écrivain britannique connu Frank Jacobs, « l’Union soviétique toute entière, y compris Vilnius, Riga et d’autres villes faisant aujourd’hui partie de l’UE étaient entièrement exclues de l’Europe ».

    Cette conception est aujourd’hui dépassée. D’autant plus que l’Union européenne et la Russie sont des partenaires économiques sérieux. Cependant, ce ne sont pas toujours les géographes, mais les géopoliticiens et leur deux poids deux mesures qui délimitent les frontières européennes, a dit à notre correspondant le directeur du Centre politologique russe « Nord-Sud » Alexei Volkov.

    Le rêve de De Gaulle concernant l’espace européen de l’Atlantique à l’Oural et plus loin encore est devenu réalité. Il n’en est pas ainsi avec un autre rêve : des règles du jeu honnêtes, ouvertes, transparentes et communes, sans deux poids deux mesures.

    La Russie a proposé il y a plusieurs années de conclure un nouvel accord sur la sécurité européenne auquel pourraient adhérer sur un pied d’égalité les pays non membres de l’UE et de l’OTAN. Or, nos partenaires ne sont pas pressés d’avancer dans cette voie, a dit à notre correspondant le chef du département de la sécurité européenne de l’Institut d’Europe de l’Académie des sciences de Russie Dmitri Danilov :

    « L’idée d’un accord sur la sécurité européenne a été présentée depuis longtemps. Le projet d’accord a été publié et il faudrait engager les consultations politiques à ce sujet. Dans ce contexte, il est peu probable que les pays aspirant à adhérer à l’OTAN et à l’UE soutiennent activement les idées russes jusqu’à ce que les pays membres de l’UE et de l’OTAN approuvent les initiatives russes. »

    La formule de l’observateur du journal de Hong Kong The Asia Times Pepe Escobar donne la réponse à la question sur les origines de nouvelles « découvertes géographiques » de l’Occident. Selon lui, « pratiquement tous les événements géopolitiques contemporains sont liés à l’énergie ». Cela signifie ce qui suit pour Bruxelles : « L’Europe, ce sont les consommateurs de ressources énergétiques russes. La Russie recèle pour ainsi dire de gisements coloniaux au-delà de la civilisation européenne ».

    A la différence de l’UE, les Etats-Unis adoptent une attitude simple envers les aspects géographiques. De l’aveu de Zbigniew Brzezinski, l’un des architectes de la géopolitique contemporaine, les « légions militaires américaines ont raffermi leurs positions aux confins Est et Ouest de l’Eurasie ». Les Européens se sont vus indiquer nettement leur place. L’UE cherche comme par le passé à évincer la Russie de l’Europe. N

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik