Ecoutez Radio Sputnik
    Un pont dressé entre la Russie et l’UE

    Un pont dressé entre la Russie et l’UE

    Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Les dirigeants de Russie et de l'UE espèrent que la Syrie puisse faire ses adieux aux armes et saluer les diplomates. Pour ce faire, Moscou et Bruxelles vont continuer à travailler sur la préparation d'une conférence sur la Syrie.

    Vladimir Poutine, Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso ont discuté de la situation en Syrie plus d’une journée. Le contrat sur la livraison des systèmes de missiles antiaériens russes S-300 en Syrie n'a pas encore été rempli. La Russie a fait part de son mécontentement par rapport à l'UE concernant la levée de l'interdiction sur les ventes d'armes à l'opposition syrienne. Et l'UE a des questions à poser à la Russie concernant les questions de la vente de missiles anti-aériens au gouvernement syrien.

    « S-300 – est l'un des meilleurs systèmes de défense aérienne dans le monde. Probablement le meilleur. Nous ne voulons pas perturber l'équilibre dans la région. Le contrat a été signé il y a quelques années et n'a pas été mis en œuvre », a indiqué Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet UE-Russie à Ekaterinbourg.

    La communauté internationale se demande désormais si la conférence internationale sur la Syrie aura lieu. Les dernières mesures entreprises par l’Union européenne mettent l’organisation de cette conférence en question. Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, a tout de suite rappelé que malgré le fait que l’UE ait prolongé l’embargo, certains pays ont décidé de ne pas prolonger les armes en Syrie pour donner une chance aux pourparlers.

    Tous ceux qui sont d’accord pour négocier sont cependant attendus à Genève. Mais en Syrie, il y a aussi ceux qui ne sont pas d’accord pour dialoguer, a indiqué Poutine.

    « Il n’y a pas si longtemps, la télévision a montré des images sur lesquelles les membres de l’opposition armée enlèvent les organes des corps de leurs ennemis et les mangent. J’espère que ces groupes armés ne prendront pas part à la conférence de Genève. Sinon, ce sera difficile de garantir la sécurité des participants russes à ce sommet, et moi-même j’hésiterais à venir ».

    La question syrienne a été mise en première ligne de l’ordre du jour, en mettant au deuxième plan des questions qui sont traditionnelles pour de telles réunions. Cela fait plusieurs années que l’Europe et la Russie discutent des livraisons de gaz et du pétrole, de la suppression des visas entre la Russie et l'Union européenne, et de la préparation d'un nouvel accord Russie-UE. Cette fois, Vladimir Poutine a déclaré lors de la conférence de presse que les problèmes existent, mais on ne peut pas s’en passer.

    Les hôtes européens ont également essayé d’éviter de discuter des problèmes qui existent et arrondir les angles. Jose Manuel Barroso a annoncé que des progrès significatifs ont été réalisés pour faciliter le régime des visas.

    « L'UE est prête à terminer les négociations sur la conclusion d'un accord qui vise à faciliter l’obtention des visas. Il reste à se mettre d’accord sur certains détails techniques ».

    La discussion sur les voyages sans visas est particulièrement symbolique si elle a lieu dans la capitale de l’Oural, à la frontière entre l’Europe et l’Asie. Les représentants de la délégation européenne connaissent les caractéristiques géographiques de la ville d’Ekaterinbourg. Et ils ont proposé d’appeler les monts de l’Oural non pas de frontière, mais d’un pont entre l’Europe et l’Asie. Lors de l'entretien, les représentants ont insisté sur la construction « d’un pont » entre la Russie et l’UE.

    Ekaterinbourg se dit ravie de l'attention internationale qui lui est portée. Actuellement, la ville présente sa candidature pour le déroulement de l’EXPO 2020. Vladimir Poutine, Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso ont déjà vu ce que verra la Commission du bureau international des expositions. La prochaine phase de qualification pour les villes candidates aura lieu la semaine prochaine à Paris.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik