Ecoutez Radio Sputnik
    Egypte : le procès de Morsi a des allures de marché politique

    Egypte : le procès de Morsi a des allures de marché politique

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le parquet général égyptien étudie les plaintes contre le président déchu Mohamed Morsi et les leaders du mouvement des Frères musulmans.

    I

    Le président Morsi et les leaders islamistes sont accusés, entre autres délits, de violences contre des citoyens pacifiques. Les comptes bancaires des leaders islamistes ont été bloqués lundi. La date du jugement n’est pas encore examinée

    Le gouvernement actuel de l’Egypte se demande comment tourner l’affaire à son avantage. Le pays traverse une crise politique aiguë, c’est la raison pour laquelle le côté juridique de l’affaire Morsi est secondaire, affirme le politologue Victor Kouvaldine.

    « Ce n’est pas un procès juridique mais plutôt un marché politique. Il s’agit de savoir qui, comment et à quelle condition pourra conserver ou diviser le pouvoir en Egypte. Ainsi, le procès du président déchu Morsi est accessoire dans la grande lutte politique du pays. »

    Tout verdict sur le sort de Morsi et des leaders des Frères musulmans, qu’il soit clément ou sévère, approfondira la rupture dans la société égyptienne et dans l’élite politique du pays, pense Evgueni Voïko, chargé de cours au département de politologie appliquée de l’Université des finances auprès du gouvernement russe.

    « Actuellement, les positions des Frères musulmans ne sont pas assez fortes pour que ces derniers tentent le tout pour le tout sans tenir compte des réalités actuelles, notamment, de la possibilité de se mettre d’accord avec les vainqueurs, donc avec l’élite militaire de l’Egypte. Je pense que les Frères musulmans prendront en considération ce facteur. Ils ont la chance de rester dans l’arène sans pourtant jouer le premier rôle. Alors, ils feront mieux de ne pas mettre de l’huile sur le feu. J’estime qu’ils tenteront de se distancier légèrement de Morsi. »

    Sur cette toile de fond, le gouvernement provisoire est cours de formation en Egypte. Dimanche, le leader du Front de salut national Mohamed El-Baradeï a prêté serment comme vice-président du pays. L'ancien patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) supervisera les affaires étrangères. Par ailleurs des candidats sont proposés aux postes ministériels. Le gouvernement annonce pour la première fois l’entrée de femmes au gouvernement. Elles dirigeront le ministère de la culture et de l’information. La composition définitive du gouvernement sera annoncée vers le milieu de la semaine. T

    Lire aussi:

    Mohamed Morsi condamné à trois ans de prison pour «outrage à la magistrature»
    L’ivoire de morse fournit des indices sur le destin des colonies viking perdues
    Pourquoi les pays du Golfe s’en prennent-ils au Qatar?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik