Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie soutient le rétablissement de la Libye

    La Russie soutient le rétablissement de la Libye

    Photо: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 3 0 0

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a mené des pourparlers avec Mohamed Abdelaziz, ministre libyen des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

    Lors de la rencontre qui a eu lieu le 10 septembre, les ministres ont discuté de tout l’éventail des relations bilatérales. Leur attention s’est particulièrement focalisée sur la situation dans la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord.

    Les négociations qui ont porté sur la coopération dans les domaines du commerce, de l’économie, de l’énergétique et des investissements se sont avérées très productives. Sergueï Lavrov est persuadé que les décisions prises lors de cet entretien soutiendront cet État africain.

    « En 2012, les indices des échanges commerciaux entre nos pays ont été les plus importants des 12 dernières années, même s’ils ne se sont chiffrés qu’à 250 millions de dollars. Nous sommes tous résolus à augmenter ce montant de manière significative. À ce propos, nous sommes convenus de reprendre aussi vite que possible le travail de la commission intergouvernementale russo-libyenne pour la coopération économique, scientifique et technique et de stimuler l’activité du conseil d’affaires russo-libyen. Nous avons également discuté de nombreux autres projets. Nous avons pu constater de bonnes perspectives de coopération militaire et technique, dont la livraison d’armes, la formation de cadres pour l’armée et la police libyennes. Nous avons aussi négocié des projets éventuels qui aideront nos amis libyens à renforcer la sécurité aux frontières »,a déclaré Sergueï Lavrov.

    Les experts estiment que, aujourd’hui, la Libye tente de combattre le chaos qui a suivi la révolution et de mettre en place un fonctionnement étatique normal aussi vite que possible. Le ministre libyen a remercié la Russie pour son aide active.

    « Je pense que tout le monde comprend que la transition de l’ état de révolution à la mise en place d’une structure étatique en Libye est compliquée. A une époque, la communauté internationale a pris le parti du peuple libyen, qui a décidé de destituer le régime dictatorial. De la même manière, elle doit aujourd’hui continuer à aider la Libye à mettre en place des institutions d’État modernes, promouvoir les valeurs démocratiques et mettre en place les conditions nécessaires à la normalisation de la vie »,a annoncé le ministre libyen.

    De plus, Mohamed Abdelaziz a félicité la Russie pour le succès du sommet du G20.

    « Nous sommes persuadés que la Russie joue un rôle prépondérant dans le règlement des questions internationales et régionales et prend toujours le parti des pays du tiers-monde »,a déclaré le ministre libyen.

    Les ministres n’ont pas éludé le sujet des armes chimiques en Syrie. Mohamed Abdelaziz a affirmé qu’en tant que président du Conseil des ministres de Libye, il condamne l’utilisation d’armes chimiques et estime que ce sont les autorités en place dans le pays qui sont responsables de ce qui se passe. Sergueï Lavrov a noté que la Russie et la Libye ont « une approche pratiquement identique de la recherche de solutions aux problèmes de la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord ». La veille, le ministre russe a proposé à la Syrie de placer les armes chimiques sous contrôle international. Cette initiative a été soutenue par les autorités syriennes et des pays de l’UE. Le président des États-Unis, Barack Obama, a qualifié la proposition de Sergueï Lavrov de « progrès potentiel ». T 

    Lire aussi:

    La Russie veut s'impliquer dans le règlement libyen
    Rencontre Choïgou-Haftar à Moscou: l’Afrique du Nord au menu
    Un expert commente le projet de partition de la Libye en trois entités
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik