Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie : arrivée du médiateur de l'ONU en Iran

    Syrie : arrivée du médiateur de l'ONU en Iran

    Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 10

    L'émissaire international pour la Syrie Lakhdar Brahimi est arrivé samedi matin à Téhéran, où il doit rencontrer le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, a rapporté l'agence Mehr.

    M. Brahimi effectue actuellement une tournée régionale pour tenter de préparer la conférence internationale de paix sur la Syrie dite de Genève 2, évoquée pour fin novembre mais déjà maintes fois reportée, informe l'AFP.

    L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe s'est déjà rendu en Turquie, en Jordanie, en Irak, en Egypte, au Koweït, au sultanat d'Oman et au Qatar dans le cadre de cette tournée qui doit aussi le mener une nouvelle fois en Syrie.

    Jeudi, il a rencontré en Turquie le chef de l'Armée syrienne libre, principale formation rebelle, et d'autres dirigeants des combattants anti-régime.

    Lakhdar Brahimi tente de convaincre toutes les parties de la nécessité de rassembler autour d'une table des représentants du régime et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique après deux ans et demi d'un conflit complexe et dévastateur.

    Les opposants, très divisés sur l'idée de participer ou non à cette conférence, réclament l'assurance que M. Assad ne fera pas partie de la transition, tandis que le régime refuse que des parties étrangères soient impliquées dans les décisions sur l'avenir du pays.

    L'Iran est le principal soutien régional de la Syrie et devrait être invité à participer à la conférence de Genève 2.

    Plus de 115.000 personnes ont été tuées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, depuis le début en mars 2011 du soulèvement contre Bachar al-Assad, qui s'est transformé en guerre civile, poussant des millions de Syriens à fuir leur foyer.

    Lire aussi:

    Tillerson lève le voile sur les prochaines actions US en Syrie
    Syrie: le processus de paix est impossible sans Assad
    Erdogan veut «aider le peuple syrien à prendre sa décision»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik