Ecoutez Radio Sputnik
    Rafael Correa s'est rendu à Moscou pour une visite officielle

    Rafael Correa s'est rendu à Moscou pour une visite officielle

    Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Le président équatorien Rafael Correa Delgado s'est rendu à Moscou pour une visite officielle ce lundi, l'avion présidentiel s'étant posé sur l'aéroport Vnoukovo-2, annonce ITAR-TASS.

    Le programme de la visite de M.Correa prévoit un entretien avec son homologue russe Vladimir Poutine le 29 octobre.

    Les parties se proposent d'examiner les principaux domaines de la coopération bilatérale premièrement commerciale, économique, culturelle et humanitaire. La rencontre devrait aboutir à la signature de documents bilatéraux.

    Avant de se rendre à Moscou le président équatorien a visité Saint-Pétersbourg et s'est entretenu avec le gouverneur de cette ville Gueorgui Poltavtchenko. M.Correa a invité les scientifiques pétersbourgeois en vue à prendre part à la mise en place d'un pôle des industries de pointe qui se spécialiserait dans les bio et nanotechnologies, les systèmes de l'information et l'industrie textile. Le président équatorien a formulé l'espoir que le nombre d'étudiants équatoriens suivant la formation en Russie augmenterait nettement.

    Les parties ont aussi convenu de promouvoir la coopération économique et culturelle.

    Saint-Pétersbourg et Guayaquil signeront sous peu un accord de coopération, une délégation officielle équatorienne étant attendue à Saint-Pétersbourg. Au cours de sa visite à Moscou M.Correa visitera le centre Skolkovo et l'Université d'amitié des peuples oú le titre de docteur honoris causé lui sera attribué. La visite en Russie du président équatorien durera jusqu'au 30 octobre.

    Lire aussi:

    Le Président équatorien dévoile la «question critique» de son dialogue avec Trump
    Xi Jinping: c’est avec Moscou que Pékin maintient le contact le plus étroit
    L'Équateur protégera Assange tant que sa vie sera menacée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik