Ecoutez Radio Sputnik
    Modernisation des forces nucléaires US : des dépenses astronomiques

    Modernisation des forces nucléaires US : des dépenses astronomiques

    © Photo : Flickr.com/Br3nda/cc-by-nc-sa 3.0
    Actualités
    URL courte
    0 110

    Les Etats-Unis auront besoin de 400 milliards de dollars pour moderniser leurs forces nucléaires au cours de la prochaine décennie. Selon Washington, le complexe militaro-industriel aura besoin de ces fonds après 2020.

    La secrétaire adjointe à la Défense Madelyn Creedon constate que cette modernisation suscite des frais considérables, mais ajoute que la procédure est absolument nécessaire. Les systèmes utilisés actuellement deviennent obsolètes et de nouveaux systèmes devraient venir les remplacer. Cette modernisation radicale de tout le système des forces nucléaires va permettre de réduire la quantité d’armes utilisées. Il s'agit d'une rénovation des moyens stratégiques de livraison et des ogives nucléaires, mais aussi d’un rééquipement de la partie du complexe militaro-industriel liée aux armes nucléaires. Rappelons que le gouvernement américain dépense déjà des milliards à cet effet.

    Selon le membre de l'Académie des Sciences Naturelles Vladimir Kozine, les armes nucléaires américaines sont actuellement dans un bon état technique, mais des discussions sont constamment menées au sein du ministère de la Défense concernant leur modernisation.

    « Le Pentagone et les dirigeants du pays sont très désireux de les moderniser », explique-t-il. « Mais cette somme de 400 milliards de dollars dont parlent les experts, semble faible par rapport aux projets du Pentagone. Seule la modernisation des armes stratégiques offensives nécessite des investissements à hauteur de 500-700 milliards de dollars. Sans parler de la modernisation des armes nucléaires tactiques, pour lesquelles il va falloir dépenser au moins 65 milliards de dollars. »

    Les Américains ont l’intention de remplacer entièrement la fameuse « triade » - les armes nucléaires terrestres, aériennes et les armes basées en mer, par des systèmes entièrement nouveaux. Ainsi, malgré les déclarations de Washington sur un monde exempt d’armes nucléaires, les Etats-Unis ont l’intention de conserver leur statut de puissance nucléaire et investir des sommes considérables dans les nouvelles armes de destruction massive.

    D’ailleurs, ce désir ardent de se réarmer est une preuve indirecte du fait que l’arsenal stratégique des Etats-Unis est devenu obsolète à tous les points de vue. Les mêmes reproches ont été déjà formulés envers Moscou qu’on accusait de ne pas être capable d’assurer la fiabilité et la modernisation de ses systèmes militaires. Il s’avère que ce problème peut également concerner les États-Unis.

    S’ils envisagent vraiment de s’en tenir fermement à leurs projets de modernisation globalisée, les autorités américaines devront maintenir l’équilibre entre les intérêts des différents groupes, affirme le politologue Vladimir Novikov.

    « Très probablement, il y aura un transfert de fonds d'un programme militaire vers un autre, dont la réalisation semble plus probable. Certains programmes pourront être annulés en attendant, mais d’autres viendront les remplacer. C’est l’équilibre militaro-stratégique qui doit être pris en compte, et ce, au niveau régional et global, tout comme les possibilités de la Chine et la politique extérieure de la Russie. »

    Outre les facteurs militaro-techniques et géopolitiques, ce sont des facteurs financiers qui doivent être pris en compte. Des centaines de milliards de dollars, même s’ils sont investis par tranches – c’est une somme considérable. La question « où peut-on se les procurer ? » se pose alors au gouvernement américain. On observe dans le pays depuis plusieurs années une stagnation économique sous l’influence des crises dans d’autres pays du monde. Et il n'est pas certain que la prochaine décennie puisse apporter une amélioration quelconque.

    Pour réaliser ces plans ambitieux de modernisation de la triade nucléaire, il va donc falloir réduire d'autres dépenses. Dans ces cas, ce sont les programmes sociaux qui en pâtiront le plus. Cette question sera donc avant tout politique pour le gouvernement que soutiendront les Américains, fatigués de se serrer la ceinture. T


    Lire aussi:

    Les appétits nucléaires de la Corée du Nord alimentés par les USA
    La Russie modernisera 4 sous-marins nucléaires de la Flotte du Pacifique d’ici 2025
    Les États-Unis veulent mettre au point un nouveau missile de croisière à ogive nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik