Ecoutez Radio Sputnik
Ukraine/actions pro-UE : de l'étrange financement des manifestations

Ukraine/actions pro-UE : de l'étrange financement des manifestations

© Photo : comments.ua
Actualités
URL courte
0100

Les actions en faveur de l’intégration européenne de l’Ukraine en sont à leur deuxième jour. Des drapeaux nationaux sont brandis à Kiev, mais aussi dans d’autres villes ukrainiennes. Or, nombreux sont les experts à douter de la sincérité de ces actions. L’Ukraine est connue pour ses manifestations payées, et Internet est émaillé d’annonces invitant à prendre part aux actions de protestation contre de l'argent.

Les actions de protestation sont financées, constatent de plus en plus souvent des politologues ukrainiens, en ajoutant que les drapeaux, les banderoles et autre matériel des actions de protestation ont été trop rapidement préparés. Il n’est pas difficile de mobiliser des gens à des meetings en Ukraine, remarque Grigori Trofimtchouk, vice-président du Centre de modélisation du développement stratégique.

« Il ne faut pas beaucoup de temps pour organiser des meetings politiques en Ukraine. A la différence de toute autre chose, là, il n’y a pas de problème. A en juger d’après la plus récente information dans les réseaux sociaux, la mobilisation d’une personne coûte 100 grivnas. »

Selon l’opposition, quelque 100.000 personnes participent aux actions de protestation, et trois fois moins d’après des données officielles. Les premières annonces sont parue sur Internert dès vendredi. Et c’est également vendredi que l’opposition a fixé la journée d’actions pour le 24 novembre. Suivant la tradition ukrainienne, l’essentiel des participants est constitué de la couche de la société la plus démunie : agents de la sphère publique, étudiants et retraités. Mais ils sont peu nombreux.

Comme le disent les experts du marché de la publicité, la confection des drapeaux et des banderoles prend d’habitude deux semaines. Donc, soit tout ce matériel avait été commandé d’avance, soit les organisateurs ont dû payer beaucoup dans l’urgence. Un commentaire de Sergueï Iakovlev.

« Si l’action était programmée d’avance, le coût de l’action de protestation est deux fois moindre. Si on le faisait en urgence, c’était deux à trois fois plus cher. Les drapeaux, les banderoles et la livraison de la nourriture, cela représente 30 % de la facture. De telles actions de protestation engageant plusieurs milliers de personnes reviendront à quelque chose de l'ordre de 200-300.000 dollars. »

Mais les dépenses des organisateurs ne s’arrêtent pas là. D’après l’opposition, les actions à Kiev ont mobilisé des habitants d’autres villes ukrainiennes. Il est difficile de dire combien cela aurait coûté. En revanche, les experts sont unanimes à dire que ce qui se passe à Kiev n’est pas à la mesure financière de l’opposition. La probabilité est donc grande qu’il faille aller chercher le sponsor des actions de Kiev quelque part en Occident.   N

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres