Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Espionnage : les pourparlers USA-Allemagne piétinent

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    « Ont avait l’impression que les services spéciaux américains et allemands étaient sur le point de s’entendre sur l’abandon de l’espionnage réciproque quand Washington a donné un coup de frein. Les pourparlers engagés avec optimisme piétinent», écrit le journal allemand Süddeutsche Zeitung en commentant le changement d’attitude de la Maison blanche envers la signature d’un document officiel contenant des garanties de non-ingérence des services spéciaux d’outre-Atlantique dans les activités des politiques et la vie privée des Allemands. L’importance d’une telle entente dépasse les relations des Etats-Unis avec l’un de leurs alliés.

    Un scandale politique retentissant a éclaté après la diffusion en 2013 par l’ex-agent de la CIA et de la NSA Edward Snowden de documents sur l’espionnage des services spéciaux américains en Europe. Les agents de la NSA et de la CIA ont intercepté pendant une année ou plus les entretiens téléphoniques de la chancelière fédérale allemande Angela Merkel, ce qui a attisé le scandale. Malgré les excuses et les promesses de la partie américaine, Berlin a exigé de son allié atlantiste « aîné » des garanties écrites sous forme d’un accord contraignant.

    Les faits d’espionnage électronique à l’égard des politiques et des citoyens européens ont suscité les débats acharnés dans les pays membres de l’UE et au Parlement européen.

    15 audiences ont été engagées depuis le milieu de 2013 au parlement. Un Comité spécial chargé d’enquêter sur les activités des services spéciaux a été formé. Or, tout porte à croire que l’UE n’est pas disposée à une confrontation avec Washington. Le directeur-adjoint de l’Institut d’analyse politique et militaire Alexandre Khramtchikhine estime que c’est parfaitement logique :

    « Beaucoup de pays, y compris sans doute l’Allemagne, sont à ce point liés au plan psychologique à l’Amérique qu’il leur est difficile d’entrer en conflit avec elle. »

    Selon le membre du Comité pour les affaires internationales du Bundestag Hans-Peter Uhl, il faut examiner le problème de l’espionnage au niveau européen.

    « Il faudrait, à mon avis, poursuivre les débats à un niveau plus efficace. Il existe entre l’UE et l’Amérique un accord sur la protection des données qu’il faut réviser. Ce sera, en outre, le fondement pour répondre à une autre question cruciale : les services spéciaux américains pratique-t-ils l’espionnage économique en Europe ? »

    Selon la chancellerie d’Angela Merkel, les pourparlers avec les Etats-Unis sur un accord se poursuivent. Or, le partenaire américain semble faire un pas en avant et deux pas en arrière. T

    Lire aussi:

    «Snowden avait raison»: l’Allemagne espionnait bien pour le compte de Washington
    «Tout le monde était au courant que les Américains espionnaient tout le monde»
    Snowden révèle sa vérité sur l’espionnage au profit de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik