Ecoutez Radio Sputnik
    Le Canada pourrait renoncer au G8 de Sotchi en Russie, rappelle son ambassadeur

    Le Canada pourrait renoncer au G8 de Sotchi en Russie, rappelle son ambassadeur

    © Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le Premier ministre canadien Stephen Harper a menacé samedi de boycotter le sommet du G8 à Sotchi, emboitant ainsi le pas aux États-Unis après que Moscou eût donné le feu vert à une opération militaire en Ukraine, et a rappelé son ambassadeur à Moscou, informe l'AFP.

    « Nous nous joignons à nos alliés pour la condamnation avec la plus grande fermeté l'intervention militaire du président (russe) Vladimir Poutine en Ukraine », a annoncé le Premier ministre canadien dans un communiqué. « Ces actions sont une violation claire de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Elles sont aussi une violation par la Russie de ses obligations découlant du droit international », a-t-il ajouté.

    D'après la Maison Blanche, « les États-Unis vont suspendre leur participation aux rencontres préparatoires du sommet du G8 », prévu en juin à Sotchi en Russie, confirmant ainsi ces éventuelles représailles évoquées vendredi par un responsable à Washington.

    Les déclarations du Premier ministre canadien interviennent après une conversation téléphonique qu'il a eue avec le président américain Barack Obama.

    Ce dernier s'est aussi entretenu séparément avec son homologue français François Hollande.

    Les dirigeants ont exprimé leur « grave inquiétude » au sujet de l'intervention russe en Ukraine, et « se sont mis d'accord sur le fait que la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine devaient être respectées », avait alors dit la Maison Blanche.

    Suivez ce thème en direct : Crise en Ukraine

    Lire aussi:

    Vente d’armes canadiennes à l’Ukraine: Ottawa protecteur ou pyromane?
    Armes létales US pour l’Ukraine: Berlin insiste sur une résolution pacifique du conflit
    Washington donne son feu vert pour livrer des missiles Javelin à l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik