Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’espace post-soviétique, ou l'échec des USA face à la Russie

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les Etats-Unis ont essayé après l’achèvement de la guerre froide de répandre leur influence sur les territoires ex-soviétiques. Or, ils n’y sont pas parvenus. Les succès impressionnants ont débouchaé par la suite sur des échecs. Les experts en sont convaincus : cela provient du mépris par Washington des intérêts de Moscou.

    La fondation et le soutien de régimes loyaux vis-à-vis de l’Occident et non de la Russie a constitué l’objectif essentiel de la politique des Etats-Unis dans l’espace postsoviétique dans les années 1990 et 2000. La victoire de la « révolution orange » en Ukraine a été considérée par Washington comme un acquis sérieux dans la politique étrangère. Tout comme l’accession au pouvoir en Géorgie du fantoche américain Mikhaïl Saakachvili. Or, la vie a confirmé que c’était une réjouissance trop précoce. Il est aussitôt devenu clair que le pouvoir de la coalition orange était inefficace. Le politicien prorusse Viktor Ianoukovitch a gagné les élections suivantes. Quant à Saakachvili, il n’a réussi à construire qu’une « démocratie de façade ». La Géorgie a perdu définitivement l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud suite à la guerre déclenchée par Saakachvili. La situation aurait pu évoluer autrement si les Etats-Unis avaient adopté une autre attitude envers la Russie et ses intérêts dans l’espace postsoviétique. Selon le directeur général du Centre de conjointure politique Serguei Mikheev :

    « Je suis absolument convaincu que les Américains avaient dans les années 1990 une chance historique unique d’avoir en Russie un allié fidèle pour les années à venir. Or, ils l’ont laissé échapper. Pourquoi ? Parce qu’ils se sont comportés comme des petits commerçants en refusant de reconnaître les intérêts nationaux de la Russie et en essayant de l’évincer de l’espace postsoviétique au moyen de pression à l’intérieur du pays, etc. »

    Moscou n’a jamais dissimulé qu'il considère l’espace de l’ex-URSS comme la zone de ses intérêts privilégiés. La Russie s’oppose à une intervention sur ces territoires. Dans ce contexte on voit souvent échouer la politique des Etats-Unis dans l’espace postsoviétique, estime le chef du secteur de politique étrangère et intérieure des Etats-Unis de l’Institut d’économie et de relations internationales Fedor Voïtolovski.        N

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    «Condoleezza Rice me disait: Saakachvili ne franchira pas la ligne rouge»
    Poutine revient sur l’ingérence US dans les élections russes de 2012
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik