Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Municipales en France et euroscepticisme

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le dimanche 23 Mars le Front national est devenu la troisième force politique en France et a largement quintuplé ses voix depuis 2008.

    Les Français ne veulent pas d'une social-démocratie à la Gerhard Schröder qui mène au modèle allemand du Hartz IV. Les citoyens veulent garder leur niveau de vie, leur culture, leurs traditions et protéger leurs retraités, leurs enfants et leurs épargnes du programme de la Troïka. Assez, c'est assez ! Les Français ne veulent pas continuer à être les cobayes de cette UE et du monde globalisé. Ils veulent retrouver les valeurs de leurs parents dans leur pays. Le référendum suisse contre l'immigration de masse a été un modèle pour les électeurs. Le FN a passé dans plusieurs villes de France le premier tour et obtient au niveau national 7% des voix.

    Succès historique. Selon Pascal Perrineau, directeur du Centre d'études politiques à Sciences-Po, cette élection est un succès historique. Pascal Perrineau parle d'un changement dans la structure de la Ve République. Lors des dernières élections locales en 2008, le FN a obtenu 0,9 % des voix. Les partis conservateurs sont les vainqueurs : Ils ont obtenu un total de 46,5 % des suffrages exprimés. Les partis de gauche ont subi un recul important avec 37,7 % des voix. Les commentateurs considèrent que les électeurs ont donné une leçon au Parti socialiste actuellement au pouvoir. Les partis de gauche sont les perdants. Les conditions de vie des Français se dégradent dans tous les domaines sous le diktat européen. Les Français ne veulent plus accepter l'indifférence de leurs politiciens et surtout que le PS suivent les directives européennes à la lettre. Les observateurs politiques estiment que les gens voulaient punir les partis de gauche et cette « gauche caviar » pendant qu'ils doivent se serrer la ceinture au quotidien et regarder à plusieurs reprises les prix des aliments durant leurs courses. Une vague nationaliste est en marche en France et va inspirer les eurosceptiques des autres pays européens avant les élections européennes.

    Objectif du FN. « Nous voulons avoir une baisse de la fiscalité et de l'endettement. Nous allons nous attaquer aux associations communautaristes. Nous sommes attachés à la sécurité dans nos villes. On verra une politique différente. Notre civilisation est en danger. Le recul de nos valeurs nous touche. Le vivre ensemble est menacé. Il faut retrouver le savoir vivre ensemble», a expliqué Marine Le Pen avant les élections sur KTO, la chaîne des Chrétiens.

    Abstention record. La participation aux élections a été de 64,1 %, inférieure à 2008 avec 66,5 %. Les experts constatent que l'abstention a progressé depuis 1988 pour tous les scrutins sauf pour la présidentielle.Lors des précédentes élections municipales, en 2008, l'abstention avait déjà atteint un record historique, à 33,46% avec une participation de 66,5% au premier tour, et à 34,80% au second tour (participation de 65,20%). Steeve Briois, le candidat du FN à Hénin-Beaumont, obtient plus de 50 % des voix. Le succès aux urnes du FN secoue les partis traditionnels. « Toutes les forces démocratiques ont la responsabilité de mener la victoire contre les candidats du FN lors du second tour», dit Jean-Marc Ayrault en commentant les résultats de dimanche. Le FN s'installe à Béziers, Perpignan, Avignon et Forbach. « Les Français ont récupéré leur liberté. C'est la fin d'un paysage politique qui a deux pôles», dit Marine Le Pen en soirée sur TF1. Le FN devrait être représenté dans plus de 1000 conseils municipaux au deuxième tour contre 48 jusqu'à hier: « Nous avons déjà 500 conseillers municipaux après le 1er tour, donc je pense que nous atteindrons notre objectif de 1000 conseillers », a déclaré Marine Le Pen.

    Frasques du président, économie en berne. Les affaires de cœur de François Hollande qui semblaient être les préoccupations principales du chef de l’État, la volonté de suivre comme un toutou son maître la politique de Washington en Afrique du Nord et en Ukraine sans faire entendre la voix dissonante de la politique française à laquelle les Français sont habitués, avec la volonté du gouvernement de refuser de laisser le peuple décider sur des choix de société importants comme le mariage pour tous introduisant le Gender, le sexe neutre, l'immigration de masse… Les Français ont sanctionné son parti politique et son style de gouvernance. Les citoyens ont vu que le PS ne mène pas une politique digne d’un Parti socialiste à la française se réclamant proche des citoyens, mais d'un PS se référant à la social-démocratie d'outre Rhin menée par Gerhard Schröder sur le front de l'emploi. Le modèle du Hartz IV, les Français n'en veulent pas. Ils veulent des emplois stables payés pour vivre correctement en CDI et ne pas voir le rythme de vie suivre les affres de la globalisation comme le connaît la Grèce actuellement sous la botte de la Troïka. N

    Lire aussi:

    «Marine, Marine», Marseillaise: Hénin-Beaumont salue les résultats du 1er tour
    Marine Le Pen, candidate aux législatives à Hénin-Beaumont
    Score de Le Pen à la présidentielle: «il s’agit bien d’une progression»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik