Ecoutez Radio Sputnik
    Ukraine : le président demande l'interdiction du Parti communiste

    Ukraine : le président demande l'interdiction du Parti communiste

    © Photo : RIA Novosti. Alexander Maximenko
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le président ukrainien par intérim Alexandre Tourtchinov a demandé au ministère de la Justice d'interdire les activités du Parti communiste dans le pays, rapporte lundi le correspondant de RIA Novosti à Kiev.

    « Je demande au ministère ukrainien de la Justice d'examiner l'éventuelle implication du Parti communiste dans les démarches visant à porter atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale du pays (…) et d'adopter sans délai les mesures prévues par la loi pour interdire le Parti communiste d'Ukraine », lit-on dans une lettre publiée sur le site officiel du président.

    Auparavant, M.Tourtchinov a demandé au ministère de la Justice de vérifier l'implication du Parti communiste dans l'organisation d'« activités terroristes et séparatistes » sur le territoire du pays.

    Depuis mars, les grandes villes du sud-est de l'Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui refusent de reconnaître les nouvelles autorités pro-européennes. L'armée ukrainienne mène depuis la mi-avril une vaste opération contre les protestataires, qualifiés de terroristes par Kiev.

    A l'heure actuelle, le Parti communiste occupe 32 sur 450 sièges au sein de la Rada suprême (parlement monocaméral ukrainien).

    La semaine dernière, le premier secrétaire du Parti Piotr Simonenko a annoncé le retrait de sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 25 mai, qualifiant le scrutin d'illégitime par avance.

     

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    «Seule l’Ukraine peut arrêter la guerre civile en respectant les accord de Minsk»
    Avant Pâques, Porochenko appelle à la paix et... à se mobiliser pour le retour du Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik