Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Poutine se rend en Chine pour relancer le monde multipolaire

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le président de Russie Vladimir Poutine se rendra les 20 et 21 mai en Chine, où il aura des pourparlers avec le président de la RPC Xi Jinping.

    Les leaders russe et chinois s’entretiennent deux à trois fois par an et ce serait une visite régulière, si ce n’étaient les événements en Ukraine et autour de ce pays. Cela concerne, notamment, la réaction asymétrique des Etats-Unis et de l’UE au Maïdan, les accusations non argumentées adressées à Moscou et les menaces hystériques d’isoler le Kremlin au moyen de sanctions économiques et diplomatiques. Vladimir Poutine se rend actuellement en Chine pour relancer le monde multipolaire.

    Selon l’adjoint au président de Russie Youri Ouchakov, Vladimir Poutine apportera à Pékin « un paquet fantastique de documents » : plus d’une quarantaine d’accords et de contrats dans divers domaines : de la coopération diplomatique à la construction conjointe d’avions civils et de matériel de guerre. Moscou et Pékin se préparent à porter le chiffre d’affaires du commerce réciproque de 90 milliards de dollars à 200 milliards de dollars en 2020.

    Tout le monde attend sans doute la signature d’un contrat gazier du siècle, portant sur les livraisons de gaz russe à l’Empire céleste.

    Pékin et Moscou ont élaboré le contrat ces dix dernières années et ce dernier est maintenant prêt. C’est un document très vaste et sérieux, a déclaré le président de Gazprom russe Alexeï Miller :

    « Et encore une question : le prix de base dans la formule qui est déjà entièrement concertée avec nos partenaires chinois. Il reste à ajouter un chiffre et le contrat de 30 ans de livraison de 38 milliards de m3 par an de Sibérie orientale en Chine sera signé. »

    Le détail est pour le moment gardé secret. Or, selon les experts russes, le prix du gaz pour la Chine constituera à peu près 350-380 dollars pour 1.000 m3. Vladimir Poutine s’entretiendra, en particulier, avec Xi Jinping sur la situation en Ukraine. Il est possible que la Chine soit invitée à participer au règlement ukrainien, estime l’expert de l’Institut d’Extrême-Orient Alexandre Larine.

    « La Chine s’est comportée dès le début comme une force insistant sur le règlement pacifique de la crise et a déjà présenté toute une série d’initiatives. Pékin pourrait intervenir en médiateur. »

    La visite officielle de Poutine à Shanghai coïncide avec la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie. Le forum institué en 1992 regroupe 17 grands pays asiatiques. Les Etats-Unis y participent en tant qu’observateur.   N

    Lire aussi:

    Mission épineuse du Président français à Pékin
    Quand la Russie et la Chine se lancent dans la bataille médiatique
    Après Force de Sibérie, Moscou et Pékin construiraient deux autres gazoducs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik