Ecoutez Radio Sputnik
    Ukraine: Poutine et Merkel prônent le dialogue entre Kiev et les régions

    Ukraine: Poutine et Merkel prônent le dialogue entre Kiev et les régions

    © Photo: RIA Novosti/Mikhail Klimentyev/Aleksey Nikolskyi
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Kiev devrait poursuivre un dialogue avec les régions de l'Est de l'Ukraine, ont estimé lundi lors d'un entretien téléphonique le président russe Vladimir Poutine et la chancelière fédérale allemande Angela Merkel.

    « Les chefs d'Etat ont examiné la crise en Ukraine, y compris en prévision de l'élection présidentielle du 25 mai. Ils ont espéré que l'Ukraine poursuivra la réforme constitutionnelle et le dialogue avec les régions qui a été lancé conformément à la feuille de route de l'OSCE », a indiqué le service de presse du Kremlin.

    La « feuille de route » proposée par le président en exercice de l'OSCE Didier Burkhalter pour la période allant jusqu'au 25 mai, date de la présidentielle ukrainienne, prévoit notamment la tenue d'une consultation nationale sur la décentralisation, la mise en place d'un large dialogue et l'organisation de tables rondes dans différentes régions d'Ukraine.

    Les grandes villes de l'est et du sud de l'Ukraine, dont Donetsk, Slaviansk, Kramatorsk, Kharkov et Lougansk connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui contestent les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev, arrivées au pouvoir à l'issue d'un coup d'Etat du 22 février.

    L'armée ukrainienne mène depuis la mi-avril une vaste opération contre les partisans de la fédéralisation, impliquant des hélicoptères et des blindés. Il y a des victimes des deux côtés.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    Lougansk aurait déjoué un attentat ukrainien contre la mission de l’OSCE
    «Seule l’Ukraine peut arrêter la guerre civile en respectant les accord de Minsk»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik