Ecoutez Radio Sputnik
    Europe : les recommandations de Bruxelles aggravent la crise (expert)

    Europe : les recommandations de Bruxelles aggravent la crise (expert)

    © Photo: Flickr.com/Rock Cohen/cc-by-sa 3.0
    Actualités
    URL courte
    0 10

    L'UE n'a pas de recettes efficaces pour régler les problèmes intérieurs des pays européens, et les recommandations de Bruxelles ne font qu'aggraver la crise qui sévit actuellement en Europe, estime Vassili Koltachov, directeur du Centre d'études économiques de l'Institut de la mondialisation de Moscou.

    « Ni la Commission européenne, ni la BCE, ni le FMI ne possèdent de recettes susceptibles d'assurer un véritable redressement économique de l'Europe. Pis, toutes leurs recettes ne font qu'aggraver la situation en Europe », a déclaré M. Koltachov sur la radio La Voix de la Russie.

    « Bruxelles fait fi la crise économique en Europe qui n'a même pas connu de trêve entre 2010 et 2012, sans parler d'une stabilisation sérieuse », a constaté l'expert.

    Selon lui, l'Ukraine offre un exemple spectaculaire du comportement inadapté de l'UE.

    « La guerre civile en Ukraine n'est pas une guerre ukrainienne. Il s'agit d'une lutte contre une politique bien déterminée, imposée par l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international », a affirmé M. Koltachov.

    D'après lui, cette lutte pourrait s'étendre prochainement aux Balkans.

    « L'état des Balkans est actuellement catastrophique. Il s'agit du résultat de la politique de l'UE qui consiste à initier cette région à la civilisation européenne, à un commerce dit normal et correct. Les méthodes du FMI ne peuvent être indéfiniment supportées par la population. Cela concerne, entre autres, les pays de la Méditerranée septentrionale, ceux qui font partie de la zone euro », a conclu l'expert.

     

    RIA Novosti

     

    Lire aussi:

    Macron et Tsipras: l’Europe doit se passer du FMI
    Juncker remet l'Ukraine à sa place
    Macron ne veut pas des Balkans dans l'UE, mais leur interdit d'aller voir ailleurs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik