Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation à Paris pour la paix en Ukraine

    Manifestation à Paris pour la paix en Ukraine

    Photo: Alain Benajam
    Actualités
    URL courte
    0 20 0 0

    350 à 400 manifestants se sont retrouvés à Paris, Place de la République, pour dénoncer les massacres et la guerre en Ukraine ce dimanche 22 juin.

    Oui, les massacres ! Il faut l'écrire car les médias ne disent rien et ne montrent rien sur la situation atroce dans laquelle se trouve la population du Donbass. Les enfants, les femmes, les hommes, sont déchiquetés par les bombardements. Les villes et villages, avec leurs infrastructures sont réduits en cendre. Les manifestants ont amené les drapeaux russes et ukrainiens avec les drapeaux français pour montrer leur solidarité à l’égard des deux pays sans montrer une haine envers un pays. Des drapeaux du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) étaient aussi là. Ces manifestants, qui de tous leurs vœux veulent la paix en Ukraine, qui veulent alerter l'opinion publique, ont eu la force de se retrouver à Paris alors que les médias français tiennent au silence les effroyables meurtres des populations en Ukraine. Vladimir Poutine, qui ne cesse de réclamer l'arrêt des tueries, a salué la décision de cessez-le-feu du président ukrainien du vendredi 20 juin. Angela Merkel et François Hollande soutiennent aussi la normalisation de la situation. Mais les promesses de Piotr Porenschko ne sont pas réelles. Pour le président russe et pour les observateurs le plan de paix annoncé par Piotr Porochenko doit être suivi dans les faits.

    Non respect du cessez-le-feu. Depuis vendredi 20 juin un cessez-le-feu a été déclaré à travers les médias du monde par Piotr Porochenko pour que les forces armées de l'actuel gouvernement de Kiev arrêtent de tuer les civils du Donbass. Dès ce vendredi 20 juin les bombardements ont eu lieu sur les villes du Donbass et sur un poste de frontière russe où un soldat russe a été blessé, brisant l'ordre du président ukrainien. Des tirs de mortier ont touché le territoire russe. Ce week-end un train russe de marchandises qui circulait dans le Donbass a été attaqué. Des tirs de mortier ont eu lieu à Lougansk. « L'armée ukrainienne a tiré à partir de cinq mortiers sur les habitations d'Ananievka, dans la zone de Sverdlovsk » a expliqué le porte-parole de la République populaire de Lougansk. Il n'y a plus d'eau à Donetsk, ce qui signifie la catastrophe humanitaire pour les habitants qui sont en exode sur les routes pour se réfugier en Crimée ou en Russie. L'armée ukrainienne a employé des armes interdites en bombardant avec des bombes au phosphore la population. Le Comité d’enquête russe a lancé un avis de recherche international contre le gouverneur de la région de Dnepropetrovsk Igor Kolomoïskiy et le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov, en les traduisant en justice en tant qu’accusés car les civils sont victimes de l'utilisation de moyens et de méthodes de guerre interdits. L'oligarque Igor Kolomoïskiy a déclaré refuser le cessez-le-feu et conduire la guerre s’il le faut de manière privée pour anéantir les Républiques populaires qui se sont déclarées autonomes par référendum. Igor Strelkov, le ministre de la Défense de la République populaire de Donetsk a déclaré : « Les forces armées ukrainiennes utilisent le cessez-le-feu pour se reformer. L'objectif est, par une guerre éclair, d’écraser nos forces. En outre malgré le cessez-le-feu les combats continuent.»

    Manifestation. Ce dimanche les 200 manifestants étaient venus avec des slogans : « solidarité avec les anti-fascistes ; un cœur refermant sur lui le drapeau ukrainien et russe ; cessez-le-feu immédiatement ; Amérique bas les mains sur l'Ukraine ; sauvez le peuple du Donbass ; sauvez les enfants du Donbass ; pas la guerre».

    Dans un entretien donné à l'Agence Info Libre, Alain Benajam, Réseau Voltaire France, très inquiet de la situation en Ukraine et du silence total sur les massacres car, selon les médias russes, nous sommes dans la phase du génocide, dit : « on est là parce que la presse fait un black-out complet sur la guerre du Donbass qui est une guerre terrifiante, terrible, et d'autant plus violente que les États-Unis, qui pilotent cette affaire complètement car à la tête de l'Ukraine il n'y a que leurs marionnettes, cherchent à impliquer la Russie dans cette guerre de manière à ce que la Russie coupe toutes relations avec l'Union européenne. Cette guerre est dirigée contre l'Europe. Pour pousser les Russes à intervenir ils commettent les crimes les plus horribles en bombardant les orphelinats, les écoles, les hôpitaux. Ils coupent les oreilles des prisonniers. Il faut absolument briser le mur du silence ! » /N

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik