Ecoutez Radio Sputnik
    Lutte contre l'EI: les USA ont besoin de la Russie (expert)

    Lutte contre l'EI: les USA ont besoin de la Russie (expert)

    Photo : archives de RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les Etats-Unis ne pourront se passer de la Russie dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) qui représentent un danger réel, a déclaré samedi Evgueni Primakov, autrefois chef de diplomatie et premier ministre russe.

    "Rien ne peut se faire sans la Russie (…). L'EI a mis la main sur une immense quantité d'armes, sur le pétrole et même sur une partie de banques (…). Les djihadistes se sont montrés efficaces, et ce qui est le plus grave, ils ne dépendent de personne, du moins à présent", a indiqué M.Primakov, grand spécialiste des problèmes du Proche-Orient, dans une interview accordée au programme de télévision russe "Vesti v soubbotou".

    L'expert a toutefois dit craindre que Washington n'étende la notion du terrorisme international à des groupes qui n'ont rien à voir avec ce phénomène.

    Et de rappeler que c'était déjà pour la deuxième fois que les Etats-Unis se mettaient à bombarder le territoire syrien sans l'aval du Conseil de sécurité des Nations unies.

    Le groupe terroriste Etat islamique (EI), appelé autrefois Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sévissait au départ principalement en Syrie où il combattait les troupes gouvernementales. Il y a quelques mois, l'EI s'est soudainement activé en Irak en s'emparant d'importants territoires. Fin juillet, l'EI a proclamé un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle.

    Les Etats-Unis ont lancé le 23 septembre des raids contre les combattants de l'Etat islamique, du Front Al-Nosra et de Khorasan en Syrie depuis des navires déployés en mer Rouge et dans le nord du golfe Persique. Selon le commandement central des forces américaines (Centcom), l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, la Jordanie, Bahreïn et le Qatar ont participé à ces raids.

    Afin de "couper les vivres" à l'EI, les avions coalisés ont bombardé cette semaine par deux fois des installations pétrolières contrôlées par le groupe djihadiste en Syrie. Une douzaine de raffineries ont notamment été visées dans le nord-est du pays. En mettant la main sur des pans entiers du territoire syrien, l'EI islamique a aussi récupéré la plus grande richesse de la région: l'or noir.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Frappe US en Afghanistan: quels sont les dégâts causés?
    Les USA ont essuyé une série de défaites en Syrie
    Combien de temps reste-t-il à Daech?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik