Actualités
URL courte
0 338
S'abonner

Une trentaine de manifestants comptent descendre dans la rue lundi soir pour contester de nouveau contre l’augmentation du prix de l'électricité.

“Nous revendiquons une seule chose: l’arrêt de l’augmentation du prix de l'électricité”, est-il écrit dans la demande des organisateurs de la manifestation, où il est précisé que seules 20 à30 personnes y participeront.

Le 28 juin, les manifestants se sont divisés en deux groupes. Le premier, mené par Vaghinak Shushanyan, un membre du mouvement “Non au pillage!”,  s'est rendu sur la place Svoboda, comme la police l’exigeait. Cependant, la plupart des manifestants ont refusé d’y aller et sont restés sur l’avenue Bagramian.

Ca fait déjà plus d’une semaine que les protestataires bloquent l’avenue Bagramian, où l’administration du président arménien, le parlement, le tribunal constitutionnel et quelques ambassades sont situés.

Le 22 juin soir, plus de 4.000 personnes se sont réunies devant le palais présidentiel, et plusieurs centaines de manifestants ont décidé d'y passer la nuit. Les protestataires accusent les autorités de les pousser vers la pauvreté en augmentant le prix de l'électricité dans cette ex-république soviétique du Caucase du Nord. La police d'Erevan a interpellé 237 personnes lors de la dispersion des manifestants.

Lire aussi:

Arménie: une drôle de crise
Arménie: les autorités ne lâchent rien face aux manifestants
Tentative de révolution colorée à Erevan: l’Arménie tient bon
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
Erevan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik