Ecoutez Radio Sputnik
    Protestations à Erevan

    Un Maïdan arménien permettrait de couper la Russie de l'Iran

    © Sputnik . Asatur Yesayants
    Actualités
    URL courte
    9423

    Toutes les "révolutions de couleur" dans l'espace postsoviétique seraient conçues aux USA et réalisées par des stratèges américains. Une telle opinion a été exprimée par le politologue et directeur du Centre des expertises géopolitiques, Valeri Korovine.

    "L'Arménie fait partie de l'Union douanière et occupe une position stratégiquement importante pour les États-Unis, étant située dans l'isthme caucasien qui permet aux USA d'isoler la Russie de l'Iran et ainsi de lui bloquer l'accès aux mers chaudes. Dans ce cas, l'Arménie a une importance cruciale pour bloquer la Russie et pour créer en Transcaucasie un fragment du cordon sanitaire qui nous entoure de tous côtés", affirme l'expert.

    Selon le spécialiste, l'adhésion de l'Arménie à la CEEA ne répond pas du tout aux projets américains. Si un État se soustrait à son contrôle, l'Amérique lui enlève immédiatement sa souveraineté, comme c'était le cas en Libye, en Syrie, en Ukraine et dans d'autres pays. Les ONG occidentales agissent selon les méthodes toutes faites et ne rencontrent aucune résistance. Leur objectif final — ce sont les protestations qui doivent progressivement évoluer vers une forme plus radicale. Korovine a également analysé la possibilité d'un coup d'État en Arménie.

    Protestations à Erevan
    © Photo. Twitter / Ar_Avetisyan
    "C'est possible, si l'Arménie commence à douter de la justesse de la voie eurasienne choisie. Toute hésitation met immédiatement fin au régime qui commence à douter. Les hésitations de Ianoukovitch lui ont été fatales", rappelle le politologue.

    Les manifestations se poursuivent en Arménie depuis le 23 juin. Les manifestants ont présenté leurs exigences aux autorités arméniennes. Ils demandent de suspendre la décision d'augmenter les tarifs de l'électricité, de lancer des négociations sur la question de la réduction des tarifs et de traduire en justice les policiers en civil qui ont utilisé la violence le 23 juin contre les militants et les journalistes.

     

    Lire aussi:

    Révolutions de couleur: rêve vs réalité
    Spice, la drogue qui "booste" les révolutions de couleur
    Stratfor: pas de "révolutions colorées" en Russie malgré les efforts de l'Otan
    Arménie: le sit-in prend fin?
    Tags:
    Maïdan, révolutions de couleur, Communauté économique eurasiatique (CEEA), Union douanière, Valeri Korovine, Viktor Ianoukovitch, Iran, États-Unis, Arménie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik