Actualités
URL courte
1319
S'abonner

Facebook a gagné sa bataille contre 25.000 usagers accusant le réseau social d'utiliser illégalement leurs données personnelles.

Un tribunal civil autrichien a rejeté mercredi le recours collectif de 25.000 usagers initié par Max Schrems, étudiant en droit autrichien. Le tribunal a jugé la plainte irrecevable dans la forme et s'est déclaré incompétent sur le fond. Dans son jugement, il était estimé que la plainte n'était pas recevable car le plaignant avait fait un usage "professionnel" de son compte Facebook, et ne pouvait donc pas être considéré comme un "usager".

"Je suis un peu déçu, mais nous nous attendions à ce que tout cela dure un petit peu", a déclaré Max Schrems, soulignant qu'il ferait appel de la décision.

En février 2015, des chercheurs de l’Université Catholique de Louvain (Belgique) ont publié un rapport accablant sur les pratiques commerciales de Facebook, qui est accusé de violer la législation européenne en traçant à l’aide de cookies tous les internautes, y compris ceux qui ne se sont jamais inscrits sur le réseau social.

Commandée par la Commission de la protection de la vie privée de Belgique, l’étude dévoile les pratiques commerciales du réseau social qui utilise ses plug-ins et autres boutons “like” pour traquer les internautes. Sans que ceux-ci en soient alertés, Facebook installe sur leur machine un cookie qui tracera leurs moindres faits et gestes.

Lire aussi:

Facebook bloque les bloggeurs ukrainiens pour agressivité
Le fondateur de Facebook crée un lobby politique (médias)
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
Facebook, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook