Actualités
URL courte
Résiliation du contrat Mistral (128)
3216104
S'abonner

La prochaine étape des consultations se tiendra en juillet, a déclaré un membre du complexe militaro-industriel russe.

"Au cours du mois de juin, nous avons réussi à trouver un accord sur la somme que la France doit verser à la Russie en compensation de la non-livraison des Mistral. Ceci à titre préalable, car la décision doit maintenant être approuvée par les gouvernements des deux pays", a précisé à RIA Novosti cette source proche du dossier.

D'après la même source, les négociations sont assez denses, et actuellement, la France et la Russie discutent de l'aspect technique du paiement.

Les médias ont auparavant annoncé que la France était prête à rembourser à la Russie près de 800 millions d'euros tandis que Moscou en demandait 1,1 milliard.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie.

La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l'automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne.

Dossier:
Résiliation du contrat Mistral (128)

Lire aussi:

Mistral: des technologies ont été transférées à la Russie
La Russie présente sa réponse au Mistral français
Saga des Mistral: Dassault propose un "plan B" à Moscou
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Tags:
Mistral, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook