Actualités
URL courte
0 214
S'abonner

Les Etats membres ont trouvé un accord sur la question de la répartition au sein de l’UE de 22.000 réfugiés du Proche-Orient et d'Afrique du Nord, se trouvant actuellement en dehors du territoire européen, a annoncé le ministre luxembourgeois de l’Immigration et de l’asile, Jean Asselborn.

Le 9 juillet, une réunion informelle qui s’est déroulée à Luxembourg a permis aux ministres de la Justice et de l’Intérieur des Etats membres de l’UE de faire le point sur les questions migratoires, et notamment sur la réinstallation et la relocalisation de 60.000 réfugiés et demandeurs d’asile dans les Etats membres.

M. Asselborn a souligné que les Etats membres avaient "très souvent des difficultés avec le paquet proposé par la Commission européenne" et que le débat mené avait été "difficile et très sensible". Mais finalement les ministres se sont entendus sur la réinstallation dans l’UE de 22.000 réfugiés, enregistrés par le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR), actuellement hébergés dans les pays limitrophes de la Syrie, principalement la Turquie.

Pourtant, les ministres ne sont pas parvenus à s’entendre sur la répartition de 40.000 demandeurs d’asile débarqués ces dernières semaines sur les côtes grecques et italiennes, et la question méritera "un deuxième élan", a dit Jean Asselborn. Il est donc convenu d’en rediscuter le 20 juillet 2015. Les ministres n’étaient "pas très loin du but, mais il faut que dans certains pays il y ait encore des négociations, des ajustements", a expliqué M. Asselborn.

Le 1er juillet, le Luxembourg a pris la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne pour six mois. Le 29 avril 2015, Jean Asselborn a prononcé à la Chambre des députés une déclaration sur la réponse que l’UE entend apporter aux drames endurés récemment par les migrants en mer Méditerranée. "La Méditerranée est devenue un cimetière du migrant inconnu", a regretté Jean Asselborn en guise d’introduction. Il estime que les questions migratoires "constitueront très probablement une des priorités" de la présidence luxembourgeoise.

Lire aussi:

Immigration: l'UE répartira 40.000 demandeurs d’asile en deux ans
Immigration: 60 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde
Immigration: l'UE paiera 6.000 euros par réfugié
Immigration en Europe: la tension monte à la frontière franco-italienne
Immigration: l'Europe lance une opération militaire contre les contrebandiers
Tags:
réfugiés, immigration, Commission européenne, Union européenne (UE), Jean Asselborn, Grèce, Italie, Luxembourg, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook