Actualités
URL courte
12171
S'abonner

La Corée du Nord avait menacé son rival d'une "guerre totale" s'il ne cessait pas sur-le-champ ses opérations de propagande.

Des négociations de haut niveau sont prévues samedi après-midi entre des dirigeants sud et nord-coréens, a rapporté l'AFP, à deux heures de l'expiration d'un ultimatum de Pyongyang.

La Corée du Nord avait menacé son rival d'une "guerre totale" s'il ne cessait pas sur-le-champ ses opérations de propagande.

La rencontre se tiendra dans le village frontalier de Panmunjom à 18h locales (9h GMT), a indiqué à l'AFP une porte-parole de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne.

Le Sud sera représenté par son ministre de l'Unification Hong Young-Pyo et le conseiller à la Sécurité nationale Kim Kwan-Jim.

Le Nord enverra pour sa part son haut responsable de la Défense, Hwang Pyong-So, considéré comme le numéro deux du régime, et le secrétaire du parti des Travailleurs Kim Yong-Gon, en charge des relations avec le Sud.

En prévision de l'heure dite (8h30 GMT), l'armée du peuple coréen (KPA) avait assuré que ses unités déployées à la frontière s'étaient placées "en état de guerre", conformément aux ordres du dirigeant Kim Jong-Un, prêtes à riposter si Séoul ne faisait pas taire ses haut-parleurs récemment remis en service.

"Nous sommes arrivés à l'aube d'une guerre et la situation est irréversible", avait même lancé, menaçant, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères dans un communiqué publié en tout début de matinée.

 

Lire aussi:

Echanges de tirs à la frontière entre les deux Corées
La Corée du Nord déclare la guerre aux haut-parleurs sud-coréens
La Corée du Nord met les troupes en état d'alerte renforcée
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
défense, négociations, guerre, crise, Corée du Sud, Corée du Nord, Asie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook