Ecoutez Radio Sputnik
    L'Assemblée générale de l'Onu s'annonce chargée pour Lavrov

    L'AG de l'Onu s'annonce chargée pour Lavrov

    © Sputnik. Grigoriy Sysoev
    Actualités
    URL courte
    0 2812392

    Sergueï Lavrov s'est rendu aujourd'hui à New York pour participer à la 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu.

    Le programme du ministre russe des Affaires étrangères débutera le 27 septembre avec une intervention au sommet consacré à l'adoption du programme de développement pour l'après-2015.

    Pour son séjour en Amérique, l'agenda de M. Lavrov s'avère particulièrement rempli car il contient plus de 50 rendez-vous d'affaires.

    Aux Etats-Unis M.Lavrov devrait rencontrer le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, la haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, le secrétaire d'Etat américain John Kerry ainsi que le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

    Le chef de la diplomatie russe a également prévu de tenir des pourparlers avec ses homologues syrien Walid Mouallem, iranien Mohammad Javad Zarif, grec Nikos Kotziasom et chinois Wang Yi, ainsi qu'avec le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi.

    Le débat politique de la 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu commencera le 28 septembre pour se terminer le 6 octobre. La première journée de l'Assemblée s'ouvrira par le discours du secrétaire général Ban Ki-moon, et l'allocution du président russe Vladimir Poutine est prévue dans la matinée du même jour.

    Lire aussi:

    Poutine évoquera le nouveau monde "multipolaire" à l'Onu
    En pleine crise migratoire, l'Onu coupe ses budgets
    A l'Onu, Poutine et Obama parleront le même jour
    AG de l'Onu: arrêter les guerres pour permettre le développement mondial
    Tags:
    70e anniversaire de l'Assemblée générale de l'Onu, ONU, OTAN, Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik