Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions Liaoning. Archive photo

    Les médias à la recherche... d'un porte-avions chinois en Syrie

    © AP Photo/ Xinhua, Li Tang
    Actualités
    URL courte
    Situation en Syrie (1067)
    4228459863

    La Chine a de son côté démenti avoir envoyé son porte-avions en Syrie.

    Récemment, plusieurs médias ont annoncé qu'un porte-avions chinois se dirigeait vers la base militaire de Lattaquié (dans l'ouest de la Syrie) afin de lutter contre l'EI.

    Cependant, ce matin la Chine a démenti cette information: "Ce ne sont que des rumeurs erronées", a déclaré à ce sujet l'expert militaire et membre de la marine chinoise Zhang Junshe cité par la presse chinoise.

    Plus tôt, l'édition libanaise Al-Masdar Al-Arabi citant un militaire syrien haut placé a rapporté que le Liaoning-CV-16 chinois devrait jeter l’ancre dans la base militaire de Lattaquié (ouest de la Syrie).

    "Les Chinois arriveront dans les semaines à venir", a affirmé la source. Ce militaire a également rapporté que seuls des "experts militaires" se trouvaient à bord du bâtiment, qui ne transporte ni avion ni hélicoptère. Selon lui, le Liaoning-CV-16 a traversé le canal de Suez et navigue actuellement au large de la Méditerranée.

    Le porte-avions, accompagné d’un croiseur lance-missiles, aurait auparavant fait escale dans le port syrien de Tartous (qui abrite une base militaire russe, ndlr), ont à leur tour indiqué les sources militaires israéliennes de DEBKAfile.

    Selon M.Junshe, plusieurs navires du 152e groupement de la marine chinoise ont navigué au large de la Méditerranée dernièrement. Cependant, la mission de ses bâtiments n'avait rien de militaire.

    "Du fin-août à mi-septembre, le 152e groupement de la marine chinoise a croisé en Méditerranée. Pour le moment, il a visité le Soudan, l'Egypte, le Danemark et se trouve actuellement en visite officielle en Finlande", a précisé M.Junshe. Il a également ajouté que dans un proche avenir, le 152e groupement effectuerait une série de visites en Pologne, aux Etats-Unis, au Cuba, au Mexique et dans d'autres pays.

    Dossier:
    Situation en Syrie (1067)

    Lire aussi:

    Boeing décroche des commandes pour 300 avions en Chine
    La Chine teste l'avion supersonique le plus rapide au monde
    La Chine lance sa nouvelle fusée Longue marche-6
    Tags:
    crise, porte-avions, Igor Morozov, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Iran, Chine, Syrie, Irak, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik